Tai Chi : les secrets de la gymnastique chinoise

Contactez le service client de la marque Decathlon
Publié le 21.03.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partez à la découverte du Tai-chi

Le tai-chi est une gymnastique qui prône un équilibre du corps et de l’esprit . Déclinaison des arts martiaux, il leur ressemble tout en ralentissant le mouvement. L’idée, c’est donc de pratiquer des mouvements continus et circulaires dans un ordre précis, de se concentrer au maximum et d’être attentif à sa respiration. Une forme de méditation sportive , en somme.

Le tai-chi : kesako ?

Le tai-chi est, avec le Qi Qong, une autre gymnastique asiatique, l’une des cinq branches de la médecine traditionnelle chinoise, avec l’acupuncture, la nutrition, les herbes médicinales et les techniques de massage . Il se pratique généralement debout, à l’inverse de son cousin le Qi-Qong qui, lui, peut parfois s’effectuer couché. Dans les temps anciens, le tai-chi était une technique de combat que les aînés apprenaient aux jeunes novices, dans les campagnes chinoises. On dit aussi qu’un moine du 16e siècle, Zhang Sanfeng, a créé les treize positions de base de ce sport, peut-être inspiré par le combat d’un oiseau et d’un serpent. Selon cette légende, le serpent aurait gagné grâce à sa lenteur et à ses mouvements tout en souplesse.

Le tai-chi : un apprentissage en douceur

Pour se mettre au tai-chi, rien ne sert de courir. La patience et l’application sont les maitres mots de ce sport singulier. Les plus dynamiques préfèreront peut-être d’autres disciplines pour reprendre une activité physique. Si vous optez malgré tout pour cette méthode chinoise , sachez qu’il vous faudra de la rigueur et de la persévérance. L’idéal, c’est de s’exercer 20 minutes par jour. Le plus difficile est d’adopter un rythme lent : on a tendance, surtout dans nos sociétés occidentales, à vouloir faire tout vite. Mais seule la lenteur d’exécution vous permettra de repérer certains blocages et d’être connecté à votre énergie intérieure. La base de la pratique du tai-chi repose sur le respect de l’équilibre du yin et du yang. Pour savoir où le pratiquer, des sites de tai-chi se trouvent facilement en ligne.

Le tai-chi : d’innombrables bienfaits

Véritable gymnastique du corps et de l’esprit , le tai-chi aide au renforcement musculaire et à la bonne posture du squelette. Il permet aussi de soigner son équilibre mental. Grâce à son aspect méditatif, il aide à reprendre confiance en soi , à améliorer sa concentration et sa vivacité d’esprit . Ainsi, vos capacités intellectuelles pourraient s’en trouver décuplées. Il permet aussi d’atteindre un état de détente et de relaxation extrêmement bénéfique pour l’organisme. En effet, l’accumulation du stress est souvent la cause du déclenchement de nombreuses maladies. Le tai-chi est d’ailleurs une bonne option quand on souffre d’hypertension, de diabète , d’arthrite, d’un Parkinson ou encore d’ostéoporose. Chez les ainés, il permet aussi de diminuer les chutes parce qu’il améliorer visiblement l’équilibre. Sans parler du sommeil de bébé qu’il vous procurera. Alors, filez vous acheter une tenue de sport chez Décathlon confortable et ne tardez plus à vous mettre au tai-chi !

Santé Sport Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*