Ronflements : comment en venir à bout ?

Contactez le service client de la marque Weight Watchers
Publié le 06.05.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Comment stopper le ronflement ?

Vous ronflez la nuit ? Vous avez le sentiment que votre sommeil est de moins en moins réparateur ? Votre compagne / compagnon est à bout ? Pas de panique : il existe des solutions pour venir à bout de ces désagréables bruits que l’on fait sans s’en rendre compte.

Ronflements : quelle cause ?

Quand vous dormez, vos muscles se relâchent. Ce relâchement musculaire entraîne le recul de la langue. L’espace au niveau des voies respiratoires diminue, ce qui provoque une baisse de la quantité d’air inspirée. Résultat : le flux d’air s’accélère, car il faut continuer à alimenter les poumons. Ainsi, les tissus de la gorge se mettent à vibrer, et le ronflement se produit. Dans les cas les plus sérieux, cette obstruction provoque un arrêt respiratoire et une apnée du sommeil . Attention, il ne faut pas la prendre par-dessus la jambe : elle peut provoquer des AVC , des dépressions, de l’hypertension… Si vous avez un doute, le mieux est d’aller faire un test à l’hôpital : vous y passerez la nuit et le médecin enregistrera votre respiration.

Venir à bout des ronflements : attention à votre hygiène de vie

On évite l’alcool le soir

Pour venir à bout des ronflements , on évite de boire de l’alcool avant d’aller dormir. Sinon, gare au relâchement des tissus et aux vibrations désagréables. Idem, on essaie de manger léger le soir : plus la digestion sera bonne, meilleur sera votre sommeil.

On arrête de fumer

Ça semble évident, mais pas forcément pour tout le monde : arrêter de fumer aide aussi à arrêter de ronfler , car la cigarette inflamme la gorge et le nez et embête la circulation de l’air. Sans compter que le tabac provoque des maladies cardiovasculaires, des cancers, de l’infertilité…

On perd du poids

L’obésité et le surpoids sont l’un des facteurs du ronflement . Ce qui est une bonne raison pour essayer de perdre quelques kilos ! Pour cela, on adopte une bonne hygiène de vie, on favorise les aliments sains et pauvres en matières grasses et on n’hésite pas à se faire aider, par exemple via la communauté Weight Watchers.

On fait attention aux brûlures d’estomac

La mauvaise digestion et les brûlures d’estomac sont également l’une des causes des ronflements. Le mieux ? Opter pour des remèdes naturels, tels que des tisanes à base de queues de cerises, excellente pour le transit.

On consomme de la menthe

La menthe, outre ses diverses propriétés, est également utilisée pour arrêter de ronfler , notamment lorsque ces bruits sont dus à une grippe, une allergie ou à un rhume. On ajoute un peu de menthe dans un verre d’eau froide le soir, puis on fait des gargarismes. C’est très efficace !

Venir à bout des ronflements : on adopte des astuces pratiques

On ne dort pas sur le dos

Dormir sur le dos n’est pas la meilleure solution pour éviter les ronflements : on réduit l’ouverture du pharynx et le passage de l’air devient plus difficile. Petite astuce : pour s’empêcher de se remettre sur le dos pendant leur sommeil, certains cousent une balle de tennis dans le dos de leur pyjama !

On achète des oreillers supplémentaires

Surélever la tête permet de calmer les ronflements . Ainsi, on ouvre le conduit d’air, on réduit les vibrations et on dort d’un paisible sommeil.

On dort sur le côté

C’est la position idéale pour arrêter de ronfler ! Si vous dormez avec quelqu’un que vous réveillez pendant la nuit, n’hésitez pas à lui dire de vous tourner légèrement : il devrait vite retrouver les bras de morphée.

Venir à bout des ronflements : on achète une prothèse

Oniris est une prothèse d’avancée mandibulaire contre le ronflement et l’ apnée du sommeil . Ce petit appareil, qui ressemble à un protège-dent ou à une gouttière, permet de maintenir doucement votre mâchoire inférieure en position avancée pendant votre sommeil. Elle libère ainsi le passage de l’air au niveau du pharynx et empêche le phénomène d’obstruction à l’origine du ronflement.

Venir à bout des ronflements : on fait des exercices

On pousse la pointe de la langue contre l’arrière du palais, vingt fois de suite.
On aspire la langue vers le haut du palais en appuyant, vingt fois de suite.
On maintient la langue dans le bas de la bouche, tout en gardant le bout de la langue en contact avec les dents de devant. On relâche et on recommence vingt fois.
On met la tête légèrement en arrière, prononcer la voyelle « A ». A faire 20 fois de suite.
On pose un doigt dans la bouche en appuyant vers l’extérieur de la bouche. Là encore, à répéter vingt fois.
On mâche un chewing-gum en alternant les côtés.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*