Année de césure : le bon plan des étudiants

Publié le 10.09.15
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
annee de césure erasmus

Grâce à une nouvelle circulaire du ministère de l’éducation nationale, les étudiants pourront maintenant bénéficier d’une année de césure en bonne et due forme. Cette année sabbatique dans leur cursus devra leur permettre de développer un projet personnel ou professionnel, en France ou à l’étranger.

Les avantages d’une année de césure

Ces quelques mois de pause dans le cursus universitaire d’un étudiant n’est pas toujours bien considéré en France. Pourtant, de nombreux pays comme les Etats-Unis ou le Danemark incitent les étudiants à prendre ce temps pour partir à l’étranger ou faire des stages.

Les nouvelles conditions

Si il a toujours été possible de mettre ses études de côté pour se consacrer à un projet associatif ou personnel, les conditions n’étaient pas très encourageantes. Aujourd’hui, le gouvernement souhaite faciliter le développement des années sabbatiques des étudiants en leur permettent de conserver certains droits, à certaines conditions. En effet, les étudiants pourront désormais effectuer une pause dans leur scolarité dès la première année universitaire. Si la césure est utilisée pour une formation, l’étudiant pourra conserver ses bourses, sa carte étudiant et autres avantages. De plus, son université lui garantira sa réinscription pour l’année suivante grâce à un contrat.

Développer un projet personnel

Désormais les étudiants vont pouvoir bénéficier de leurs droits tout en quittant les bancs de l’école pour faire leurs propres expériences. L’année sabbatique peut être utilisée pour aller apprendre une langue dans un pays étranger, pour travailler, faire des stages ou même pour se consacrer à la création d’une entreprise. N,hésitez pas à visiter le site d’Erasmus en cliquant sur le lien.

S’investir dans une association

Les étudiants qui le souhaitent pourront également utiliser ce temps pour s’investir auprès d’une association. Les jeunes auront également la possibilité de mettre leur cursus scolaire en pause pour pouvoir effectuer un service civique.

Comment en bénéficier ?

Si vous êtes étudiant et que vous avez envie de bénéficier de cette année de césure pour développer un projet, vous devez tout d’abord en faire la demande auprès de votre établissement universitaire.

Sur la base du volontariat

L’année de pause dans les études n’est réservée qu’à ceux qui souhaitent le faire. Cette possibilité est uniquement basée sur la démarche volontaire des étudiants. En aucun cas une université ne peut vous imposer cette année sabbatique.

Conserver vos avantages sociaux

Si vous êtes étudiant et que vous souhaiter mettre vos études de côté pendant un an pour développer un projet, vous pouvez peut-être conserver vos avantages sociaux. En effet, le nouveau texte prévoit que les jeunes puissent, dans certains cas, continuer à toucher leur bourse, ainsi qu’à conserver leur carte étudiante. Si votre projet est personnel et qu’il n’est pas lié à une formation, alors vous devrez tenter de convaincre votre établissement scolaire de l’intérêt de votre césure pour votre parcours.

Le retour à l’université

A la fin de votre temps de pause dans votre cursus, vous pourrez réintégrer votre formation universitaire. En effet, la nouvelle circulaire de l’éducation nationale stipule que votre établissement scolaire devra s’engager avant votre départ, à vous réintégrer à la fin de votre année sabbatique.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*