Vente en viager : comment fonctionne ce mode d’achat ?

Contactez le service client de la marque Foncia
vente-en-viager

Vous souhaitez réaliser une vente en viager ? Vous ne savez pas si le système de viager est un investissement fiable ? Comme une vente immobilière une vente en viager offre des avantage mais elle exige des modalités et un placement financier spécifiques. Pour en savoir plus sur les principes et modalités du viager suivez nos conseils !

Quels sont les principes d’une vente en viager ?

Une vente en viager repose sur des principes de vente immobilière simple. Il vous suffit de transférer votre bien immobilier à un tiers et de demander en contre partie une rente viagère. Ce système est principalement utilisé par les personnes âgées ayant besoin d’un complément de retraite afin de subvenir à leurs besoins. L’acheteur doit donc verser cette rente viagère jusqu’au décès du vendeur. Voici les différents principes qui lient l’acheteur et le vendeur lors d’une vente en viager :

  • Le principe fondamental d’une vente en viager est que cette dernière repose sur les aléas de la longévité du vendeur.
  • Pour qu’une vente en viager ne soit pas caduque l’acheteur doit verser une rente viagère jusqu’au décès du vendeur. Si les mensualités ne sont pas respectées cette dernière ne pourra pas être validée.
  • L’acheteur ne peut pas déterminer la durée de cet engagement puisque ce dernier dépend de la durée de vie du vendeur.

Comment fonctionne la promesse de vente d’une vente en viager ?

Dans un premier temps une vente en viager est définie par des modalités spécifiques. La promesse de vente s’effectue chez le notaire comme pour une vente immobilière classique. Selon les modalités de la vente, l’acheteur et le vendeur s’engagent à respecter leurs engagements respectifs. Les conditions d’occupation sont déterminées en amont : viager occupé ou viager libre.

  • Le viager libre signifie que dès le signature de l’acte de vente, le vendeur perd la jouissance de son bien. L’acheteur peut, de ce fait, réaliser un investissement locatif en mettant son bien en location. Il peut également opter pour en faire une résidence principale. Cela ne dépend plus du vendeur.
  • Le viager occupé signifie que l’acheteur doit respecter le principe de jouissance exclusive du vendeur jusqu’à son décès. L’acheteur peut uniquement décider de ses options de paiement. Il peut opter pour le paiement d’une partie de l’achat, pour un bouquet ou pour une rente viagère.

Dans un second temps il est impératif de définir la répartition des charges entre l’acheteur et le vendeur. Dans la cadre d’une vente en viager libre, toutes les charges (taxe foncière, taxe d’habitation, travaux, charges de copropriété) reviennent à l’acheteur. Dans le cadre d’une vente en viager occupé toutes les charges fixes reviennent au vendeur sauf pour les grosses réparations qui peuvent être à la charge de l’acheteur.
Si vous êtes intéressé par un achat ou une vente en viager vous pouvez vous rendre dans une agence immobilière comme Foncia pour obtenir les conseils qualifiés d’un agent immobilier.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*