Aspartame : est-ce bon ou mauvais pour la santé ?

Contactez le service client de la marque Red Bull
Publié le 31.08.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Quel est l'impact de l'aspartame sur la santé ?

L’aspartame est un édulcorant, découvert par hasard en 1965. Il remplace le sucre dans de nombreuses boissons gazeuses, grâce à son pouvoir sucrant bien supérieur à la saccharose. Malgré l’ancienneté de sa disponibilité, l’aspartame a été accusé d’avoir des effets néfastes sur la santé. Au début des années 2000, des études ont en effet pointé du doigt les méfaits de l’aspartame et le danger de l’aspartame.

Alors, l’aspartame danger ou pas ? On fait le point sur les effets de l’aspartame et sur le rôle de cet édulcorant !

L’aspartame, un édulcorant largement utilisé

L’aspartame est l’édulcorant le plus utilisé au monde. Il serait utilisé dans plus de six mille produits, allant des boissons non alcoolisées aux bonbons, en passant par des préparations pharmaceutiques et des desserts, sans oublier les boissons énergétiques, comme Red Bull. Synthétisé en laboratoire depuis les années soixante, l’aspartame a un pouvoir sucrant inférieur que l’édulcorant qui était auparavant utilisé : la saccharine. Mais il ne possède pas l’amertume et l’arrière-goût métallique induit par la saccharine, ce qui assure rapidement son succès dans les décennies suivantes. Aujourd’hui, on estime à 200 millions de personnes le nombre de consommateurs quotidiens d’aspartame.

Cependant, dès son autorisation de mise sur le marché, des doutes sont émis sur les relations entre aspartame et santé. De nombreux articles de presse relatent de cette ambivalence liée à l’édulcorant.

L’aspartame : un édulcorant controversé

Dès sa mise sur le marché, la question s’est posée : l’aspartame est-il dangereux ? Aux États-Unis, la Food and Drug Administration qui délivre les autorisations de mise sur le marché des aliments et médicaments commence par refuser de renouveler l’autorisation de mise sur le marché de l’aspartame en 1977.
Certains chercheurs dénoncent la dangerosité de l’aspartame, alors que d’autres études concluent sur une non dangerosité de l’édulcorant en deçà d’une consommation raisonnable (qui correspondrait à plus de dix cannettes de soda light par jour).

Une autre étude en 1996 fait état d’un lien possible entre aspartame en tumeur au cerveau. En 2005 enfin, une équipe de chercheurs italiens montrent une corrélation entre consommation d’aspartame et risque de cancer : l’aspartame serait donc cancérogène.

Deux autres études, au début des années 2010, viennent relancer la polémique : une étude notamment pointe du doigt le risque de naissance avant terme pour les femmes enceintes qui consomment de l’aspartame. L’autre semble montrer des liens entre cancer du foie et des poumons, et consommation d’aspartame. D’autres études affirment, moins grave, mais gênant quand même, que l’édulcorant avait tendance à liquider la flore intestinale des consommateurs.

L’aspartame, sans danger ?

Aux côtés de nombreuses études qui semblaient montrer les méfaits de l’aspartame, on trouve également d’autres études, qui affirment, au contraire, que l’aspartame est sans danger pour la santé du moment que la dose journalière est respectée. L’autorité européenne de sécurité des aliments a récemment confirmé l’avis qu’elle avait déjà rendu en 2011, et qui concluait sur l’innocuité de l’aspartame.

En cas de doutes sur les dangers de l’aspartame, il vaut mieux faire comme avec la caféine, et consommer avec modération !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*