Vos droits chez le dentiste

Contactez le service client de la marque Sécurité Sociale
Quels sont vos droits chez le dentiste ?

Les prix pratiqués par mon dentiste sont-ils normaux ? A-t-il le droit de m’imposer certains actes ? Pas toujours facile de savoir ce qui est légal ou non chez le dentiste ! Pour ne pas vous faire avoir et être certain de payer des honoraires de dentiste raisonnables, on vous dit tout ce qu’un dentiste à le droit de faire subir à ses patients et quels sont vos droits chez le dentiste.

Les tarifs du dentiste

La grande majorité des dentistes fait partie des dentistes conventionnés et est donc tenu d’appliquer, pour les soins d’entretien classique, des tarifs négociés avec l’Assurance maladie. S’il est conventionné, votre dentiste n’a pas le droit de les dépasser et il doit les afficher dans son cabinet. Par contre, un praticien non conventionné, peut fixer librement ses tarifs, il n’est pas (ou presque pas) remboursé par la sécurité sociale.

Les prothèses dentaires : quel prix ?

Que ce soit pour des prothèses ou des implants dentaires, les tarifs des dentiste sont libres. La Sécurité sociale peut rembourser une petite partie des prothèses, mais pas les implants. Par contre ils peuvent être remboursés par votre mutuelle. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis car le tarif d’une couronne céramo-métallique se situe entre 419 € et 700 € et pour une céramo-céramique, les tarifs sont plus proches des 800€.

Dentiste : demander un devis pour les gros travaux

Le dentiste doit vous remettre un devis avant d’effectuer des soins importants. Il doit notamment y être le plus précis possible sur les tarifs des actes envisagés, le montant des honoraires et la base de remboursement par l’Assurance maladie. Depuis le 1er juin 2014, le devis doit aussi indiquer les matériaux utilisés et le lieu où sont fabriqués les prothèses, couronnes ou implants.
Si le coût est élevé, il est possible de régler en plusieurs échéances. Mais votre dentiste est aussi totalement dans son droit s’il vous demande un acompte sur des gros travaux. Sachez également que tout soin commencé doit être réglé.

L’obligation de résultat du dentiste et les actes particuliers

L’obligation de résultat du dentiste entre en jeu notamment pour les prothèses ou les couronnes.
Si votre prothèse vous gène, votre chirurgien-dentiste doit tout tenter, gratuitement, pour que vous vous y adaptiez. Peu importe le nombre de fois que vous revenez. Dans le même ordre d’idée, si votre couronne dentaire se casse au bout au bout de 6 mois, c’est qu’elle devait avoir un défaut de fabrication. Comme une couronne est censée durer 10 ans, votre dentiste devra donc vous la changer sans frais.

Il arrive que des opérations ne réussissent pas, comme la pose d’un implant et la greffe. C’est indépendant de la qualité de travail qu’a fournit le dentiste et pourtant, il  retentera l’opération, sans frais, quelques semaines ou quelques mois après la cicatrisation.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*