Que vaut l’assurance trajet perturbé de la SNCF ?

Contactez le service client de la marque SNCF
Faut-il souscrire à l'assurance trajet perturbé

Pour attirer les clients récalcitrants, la SNCF lance l’assurance trajet perturbé. Une option payante qui permet de toucher des indemnités en cas de retard de train. Mais L’UFC que choisir a récemment pointé du doigt ces conditions d’application qu’elle juge trop restrictives… Alors, cette assurance trajet perturbé vaut-elle le coup ?

L’assurance trajet perturbé dans les faits

On connaissait déjà la garantie ponctualité qui prévoit un remboursement partiel ou total en cas de retard ou d’annulation de train. Cette fois-ci la SNCF souhaite récupérer les clients mécontents en leur promettant une assurance supplémentaire. En payant entre 3 et 6€ de plus sur le prix du billet de train, le voyageur bénéficie d’indemnités en cas de retard de train ou d’annulation.

Les indemnités de l’assurance trajet perturbés

En cas de retard de train, cette assurance délivrée par la société Allianz Global Assistance prévoit une « prise en charge jusqu’à 100 € par personne», ainsi qu’un « remboursement des frais liés à la modification de billet de train ». SI le train est annulé, un « remboursement jusqu’à 50 € » est prévu.

L’UFC Que choisir dévoile les subtilités de l’assurance trajet perturbé

Dans un récent article, l’UFC que choisir a révélé sur son site les subtilités des conditions générales de vente de l’assurance trajet perturbé. Elle révèle notamment de nombreuses exclusions, comme celle des billets Prem’s. En cas de retard, les voyageurs Prem’s ne toucheront que 20 € seulement s’ils ont souscrit à l’assurance trajet perturbé alors qu’ils paieront la même somme que les autres pour l’assurance.

L’assurance trajet perturbé et ses nombreuses exclusions

L’assurance de la SNCF ne concerne que les voyages en TGV, pas les TER et les indemnités de l’assurance trajet perturbé sont loin d’être faciles à obtenir ! Pour bénéficier d’un course en taxi plafonnée à 100€, le retard doit être supérieur à 2 h à l’arrivée et qu’aucun autre moyen de transport ne soit disponible.

S’informer pour être pris en charge par l’assurance trajet perturbé

Vous êtes victime d’un train annulé pour cause de grève de la SNCF ? Heureusement vous avez souscrit à l’assurance trajet perturbé… Attention, car si un préavis de grève a été déposé plus de 48h avant le départ, vous ne serez pas dédommagé !

Difficile de se faire rembourser par l’assurance trajet perturbé

Vous avez raté le train au départ ? Vous pouvez vous faire rembourser les frais de transport engendrés si vous avez été victime d’une panne à condition qu’il ne s’agisse pas d’une panne de carburant. Condition supplémentaire dans ce cas là, il faut aussi acheter un billet « sur le premier transport suivant disponible pour rejoindre la destination prévue ».

La garantie annulation ne fonctionne qu’en cas d’urgence

La garantie annulation de la SNCF qui permet de se faire rembourser en cas d’annulation de train est très restrictive et concerne surtout les cas de forces majeures comme les accidents et les décès.
En cas de maladie, celle-ci doit survenir moins de 30 jours avant le départ. Si votre annulation résulte de l’obtention d’un emploi, vous devez être inscrit à Pôle Emploi pour être indemnisé par la garantie annulation de train ou prouver que vous passez d’un CDD à un CDI. Si vous ne pouvez pas partir car vous vous êtes fait voler vos papiers, vous pourrez être remboursé uniquement si le vol a eu lieu moins de 5 jours avant le départ. Ce délai est également valable pour les mutations professionnelles.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*