Les seniors au chômage : une situation difficile

senior-chomage

Nous le savons tous, les seniors sont particulièrement exposés lorsqu’ils se retrouvent sans emploi. Il est très difficile de retrouver du travail après un certain âge. C’est pour cette raison que le gouvernement tente de trouver des solutions pour les seniors demandeurs d’emploi.

Chômage des seniors : plus 9,1% en un an

Les chiffres sur le chômage publiés le 25 mars dernier par la DARES (la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) ne sont pas porteurs d’espoir. En effet, le nombre de seniors sans activité et à la recherche d’un emploi est de 828.900. Sur un an, les effectifs des seniors sans emploi et à la recherche d’un emploi (catégorie A) ont ainsi progressé de 9,1%. A titre de comparaison, la proportion de chômeurs chez les 25-49 ans n’a augmentée que de 4,1% sur la même année. En tenant compte de toutes les catégories des personnes inscrites au Pôle Emploi (catégorie A, B et C), la hausse des seniors arrive à 9,9%.

Des aides pour les seniors au chômage

Dans ce contexte social et économique difficile pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, les pouvoirs publiques tentent de soutenir les plus fragilisés. La première idée de François Hollande pour lutter contre la hausse du chômage des seniors était de créer des contrats aidés. Ces contrats spécifiques avaient pour but d’inciter les entreprises à embaucher les chômeurs proche de la retraite. Malheureusement, considérée comme trop complexe, cette proposition a pour l’instant été abandonnée par le gouvernement.

De nouvelles aides pour les seniors au chômage bientôt disponibles

C’est pour aider tous ces seniors au chômage que le gouvernement cherche des solutions rapides.
L’idée de l’Elysée serait d’aider en priorité les demandeurs d’emploi qui arrivent en fin de droits, mais qui n’ont pas encore tout à fait l’âge de partir à la retraite. Pour cela le gouvernement souhaiterait étendre l’allocation transitoire de solidarité (ATS), délivrée par le Pôle Emploi, aux chômeurs en fin de droits nées en 1954, 1955 et 1956. Cette partie de la population représenterait entre 10.000 et 30.000 personnes. L’allocation transitoire de solidarité, délivrée par le Pôle emploi, serait d’environs 1000€ par mois.

Les aides existantes pour les seniors au chômage

En 2013, le premier ministre de l’époque, Jean-Marc Ayrault, avait déjà étendu l’allocation transitoire de solidarité aux personnes nées en 1953. L’ATS était jusque là réservée aux personnes nées en 1952. L’allocation transitoire de solidarité avait été mise en place en 2011, six mois après la suppression de l’AER (l’allocation équivalent de retraite). L’allocation équivalent de retraite permettait aux demandeurs d’emploi qui n’avait pas encore atteint l’âge légal de la retraite (entre 60 et 62 ans), mais qui avaient acquis le nombre suffisant de trimestres, de bénéficier d’une pension à taux plein.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*