Le point sur les détecteurs de fumée obligatoires

Contactez le service client de la marque Axa Assurances
Publié le 11.01.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
détecteur de fumée

Depuis le 1er janvier 2016, la loi vous oblige à équiper votre logement d’un détecteur de fumée.
Alors, êtes-vous en règle ? Que risquez-vous si vous n’avez pas de détecteur de fumée ? On fait le point sur la question.

La réglementation sur les détecteurs de fumée

Depuis le mois de mars, les maisons et les appartements devaient être équipées d’au moins un détecteur de fumée. La loi Macron avait prévu un délai supplémentaire pour les bailleurs : « Les propriétaires ayant signé un contrat d’achat des détecteurs au plus tard au 8 mars 2015 » bénéficiaient d’un délai complémentaire « à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er janvier 2016. Mais le délai est désormais écoulé et si vous n’avez toujours pas de détecteur de fumée installé, il va falloir vous équiper au plus vite.

Quel détecteur de fumée choisir ?

Selon les recommandations de la CLCV, mieux vaut choisir un détecteur de fumée certifié NF. Le prix varie de 10 à 30 euros et rien ne sert de dépasser 30-40 euros. Inutile de souscrire à un contrat d’entretien, achetez simplement le détecteur, c’est amplement suffisant. Attention : méfiez-vous des démarcheurs peu scrupuleux qui font du porte-à-porte afin d’essayer de vendre des détecteurs de fumée défectueux ou même des détecteur de monoxyde de carbone, qui eux ne sont pas obligatoires.

Qui doit acheter le détecteur de fumée ?

Si le locataire doit veiller au bon fonctionnement de l’appareil et au remplacement des piles, c’est au propriétaire de fournir le détecteur de fumée. Si vous êtes propriétaire de votre logement, afin d’être correctement couvert en cas d’incendie, vous devez signaler l’achat de votre détecteur de fumée à votre compagnie d’assurance.
Dans les locations meublées, les logements de fonction et les locations saisonnières, c’est au propriétaire de s’en inquiéter totalement : achat, installation et entretien sont donc obligatoires.

L’installation du détecteur de fumée

Si la loi n’impose qu’un seul détecteur de fumée par logement, il va sans dire qu’il vous en faudra plus si vous habitez une grande maison, ou un grand appartement. Il est donc recommandé d’en installer un par étage au minimum, ainsi que par tranches de 70 mètres carrés.
Pour son positionnement, l’idéal est au centre du plafond, dans une pièce à l’écart de la cuisine ou de la salle de bain : chambre à coucher, couloir d’entrée, etc. Attention également à ne pas l’installer dans le champ d’action d’un climatiseur ou d’une ventilation, qui le rendrait inopérant. Il serait dommage de ruiner tant d’efforts !
Ne tardez plus, vous êtes déjà en retard pour vous équiper !
Et si vous avez à cœur de protéger votre logement : quelles mesures avez-vous prises pour éviter les cambriolages ?

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*