Comment devenir auto-entrepreneur ?

Contactez le service client de la marque Urssaf
Démarche pour avoir le statut d'auto-entrepreneur

Lorsque l’on souhaite démarrer une activité, l’auto-entreprise est une bonne solution, car elle est relativement simple à démarrer. C’est notamment un excellent statut pour tester une idée d’entreprise. Si vous aussi vous souhaitez devenir auto-entrepreneur, voici la marche à suivre.

Qui peut devenir auto-entrepreneur

Tout le monde peut démarrer une auto-entreprise : demandeur d’emploi, étudiant, salarié, fonctionnaire, professions libérales, retraité. Chacun est libre de créer son activité. Sachez qu’il est aussi possible de cumuler cette activité avec un salaire.

Démarrer son activité d’auto-entrepreneur

Pour créer votre auto-entreprise, il existe 3 étapes à suivre :
1. Rendez-vous sur le portail officiel des auto-entrepreneurs pour vous enregistrer. Si vous préférez le contact, vous pouvez aussi effectuer cette démarche auprès de différents organismes en fonction de votre activité :

  • Les Chambres de commerce et d’Industrie pour une activité de type commercial.
  • Les Chambres des métiers et de l’artisanat, si vous exercez une activité d’artisanat ou mixte.
  • L’URSSAF, si votre activité est libérale.

Vous recevrez ensuite votre numéro de SIRET qui permet d’immatriculer votre entreprise.

2. Muni de votre numéro de SIRET, vous inscrivez l’entreprise sur le portail des auto-entrepreneurs, pour déclarer votre chiffre d’affaires et payer vos cotisations en ligne.
3. Enfin, vous déclarez votre chiffre d’affaires et payez vos cotisations chaque trimestre ou chaque mois, via votre espace personnel.

Pour vous aider dans vos démarches d’auto-entrepreneur

L’Urssaf a mis en place un numéro spécial d’aide et de conseil sur l’auto-entreprise : 0821.08.60.28 (0,12€/min). Le portail des auto-entrepreneurs est également très complet pour s’informer sur tout ce qui touche aux droits et aux obligations des auto-entreprises.

Obligation d’immatriculer son auto-entreprise

Depuis 2014, sachez que l’immatriculation au répertoire des métiers ou au registre du commerce est obligatoire, avec un délai d’un an pour les entrepreneurs en activité (article 27 de la loi du 18 juin 2014). Les auto-entrepreneurs qui exercent une activité libérale ne sont pas concernés par ces immatriculations.

Le régime fiscal d’une auto-entreprise

L’auto-entreprise dépend du régime fiscal des micro-entreprises. Cela signifie tout simplement que le chiffre d’affaires est plafonné :

    • 81 500 pour les activités d’achat/revente,
    • 32 600 pour les prestations de service et les professions libérales.

Le régime micro-fiscal simplifié

Il est aussi possible d’opter pour le régime micro-fiscal simplifié.
Grâce à lui, si votre chiffre d’affaires est nul, il n’y a aucun prélèvement.
Pour en bénéficier, il faut que votre revenu fiscal ne dépasse pas un certain plafond (autour de 26000€).

Sachez que l’auto-entreprise n’est pas soumise à la TVA. Les factures que vous éditez sont donc hors taxe. Enfin, en tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes exonéré foncièrement pendant 3 ans.

Avec ces infos en main, allez-vous sauter le pas?
Si vous vous lancez, sachez qu’un grand nombre d’auto-entrepreneurs sont harcelés de coups de téléphone de démarchage commercial lorsqu’ils démarrent leur activité. Si c’est votre cas, voici une astuce pour bloquer les numéros de téléphones  indésirables.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*