Burn Out : comment reconnaître l’épuisement professionnel ?

Contactez le service client de la marque Cadremploi
Comment reconnaître un burn out ?

Le stress fait partie intégrante du monde du travail et on a souvent tendance à le banaliser totalement. Mais parfois, l’angoisse prend le dessus et on passe de « tendu » à « au bord du gouffre ». Attention, car cela peut arriver plus vite qu’on ne le croit ! Si l’on détecte les signes avant-coureurs assez tôt, on peut passer à côté du pire : certains ont des AVC ou font des tentatives de suicides ! Voici comment repérer un burn out.

Les signaux qui annoncent le burn-out

Vous êtes sous pression en non-stop

Les premiers signes qui doivent alerter, c’est lorsque vous ne parvenez plus à vous reposer. Non seulement vous êtes en surmenage, mais le travail se fait omniprésent dans votre tête et où que vous soyez (à la maison, avec des amis, au restaurant) , vous pensez sans arrêt à votre patron, à vos missions en cours. Vous ramenez sans cesse du travail à la maison et il n’y a plus un moment, ni un endroit où vous arrivez à vous détendre vraiment.

Vous avez des réactions émotionnelles excessives

Vous vous énervez pour une broutille ou vous fondez en larmes pour un rien alors que ce n’est pas du tout votre genre ? C’est peut-être un début de burn out, qui se caractérise par une grande nervosité et une perte du contrôle de l’émotivité. Si c’est le cas, vous pouvez ressentir aussi un abattement profond et vous vous sentez nul, pas à la hauteur. Vous pouvez aussi vous sentir jugé en permanence et ressentir la surveillance au travail comme oppressante. C’est aussi un des signes qui annoncent le burn out.

Quand la fatigue perdure : attention !

Après le psychique, le burn out s’attaque au physique. C’est normal, puisque les deux sont reliés. Une personne qui est sur le point de craquer sous la pression est exténuée mais n’arrive plus à se reposer. Le sommeil est très perturbé et n’est plus du tout réparateur. Du coup, la journée, ces personnes ont du mal à se concentrer et manquent d’efficacité au travail.

C’est peut-être votre cas mais souvent, les personnes en surmenage qui sont sur le point de craquer physiquement et mentalement, sont dans le déni total. Quand on s’inquiète pour vous et qu’on vous dit que vous en faites trop, vous mettez en avant votre côté passionné ? Vous dites que vous adorez ça ? Etes-vous vraiment honnête avec vous-même ?

Surmenage professionnel, quand tout s’effondre

Quand la pression est au maximum, et que votre mental n’est plus assez fort, tout s’écroule sous le poids du stress. Certains burn out commettent des ravages comme des pertes de mémoire, des douleurs, des raidissements dans tout le corps ou même des pertes de conscience. A ce stade, la personne surmenée ne peut plus se rendre au travail.

Ne pas rester seul face à cette situation de burn out

Vous vous êtes reconnu dans les symptômes du burn out ? Avant de craquer, parlez-en à votre médecin traitant qui diagnostiquera votre état. Si votre état est sérieux, n’hésitez pas à en parler au service des ressources humaines de votre entreprise ou la médecine du travail afin d’obtenir un arrêt de travail et/ou un aménagement de ses conditions de travail.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*