Voiture électrique : un moyen de transport non-polluant ?

Contactez le service client de la marque U Location
Publié le 12.04.17
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Voiture electrique : un moyen de transport non polluant ?

Beaucoup de personnes pensent que la voiture électrique est le moyen de transport de demain. En effet, ce véhicule ne rejette pas vraiment de CO2 comme sa cousine et, par conséquent, s’avère nettement moins polluant. Cependant, l’arrivée de l’auto électrique dans le quotidien de monsieur Tout-le-Monde n’est pas pour tout de suite. Explications.

Voiture électrique et pollution : faisons le point

On trouve la trace de véhicules fonctionnant à l’électricité dès le début du siècle dernier. Cependant, ces moyens de transport sont vite dépassés par l’invention du moteur à combustion, qui a donné naissance aux voitures à essence et à diesel telles que nous les connaissons aujourd’hui. Ce n’est qu’aux alentours des années 2010 que les voitures électriques reviennent finalement sur le devant de la scène, après quelques balbutiements à la fin des années 90. Rapidement encensées, ces nouvelles venues sont le fruit de la recherche de grandes entreprises, au premier rang desquelles se trouve Tesla Mortors. Cependant, si ces véhicules sont incontestablement moins polluants, ils n’en sont pas pour autant complètement « propres ». En effet, la production de batteries au lithium reste un facteur polluant.

Rouler à l’électrique : les facteurs bloquants

Comme nous venons de le voir, même si elle n’est pas totalement « écologique », la voiture électrique reste malgré tout bien moins dangereuse pour l’environnement que les voitures traditionnelles. La question du remplacement du parc automobile actuel reste cependant très épineuse, et cela pour de nombreuses raisons. En effet, il faut prendre en compte plusieurs facteurs qui s’avèrent particulièrement problématiques pour la commercialisation à grande échelle de véhicules électriques :

  • Le prix généralement assez élevé
  • Le manque de bornes de rechargement
  • Une autonomie limitée (n’excède pas les 600 km, la moyenne étant 300 km)

Quel avenir pour la voiture électrique ?

La voiture électrique représente vraisemblablement l’une des voies les moins polluantes pour notre planète. En effet, même si pour l’heure sa mise en production a de lourdes répercussions sur l’environnement, le développement  de cette technologie promet de meilleurs lendemains pour le secteur de l’électrique. On peut notamment citer l’arrivée prochaine de voitures à supercondensateur. Plus rapides à charger et plus rapides à délivrer de l’énergie, les supercondensateurs pourraient en effet représenter l’avenir de l’automobile propre. Leur limite actuelle est celle du stockage d’énergie, pour l’instant bien en deçà de celui des batteries au lithium. Cependant, si les ingénieurs parvenaient à inverser la tendance, les supercondensateurs seraient beaucoup moins coûteux et beaucoup moins polluants que les batteries actuelles.

Prix d’une voiture électrique

La bête noire pour les constructeurs automobiles cherchant à démocratiser la voiture électrique, c’est son prix. Il faut dire que les coûts mis en œuvre pour développer les batteries de dernière génération font que le budget nécessaire avoisine les 20 000 euros (au minimum). Cependant, un véhicule électrique nécessite également moins d’entretien. Exit, par exemple,  les vidanges et les courroies de distribution. Un facteur non négligeable quand il s’agit de réfléchir au budget voiture. Cela pourrait d’ailleurs affecter prochainement des services comme U Location.

ECOLOGIE Environnement Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*