Perturbateurs endocriniens : comment les éviter ?

Contactez le service client de la marque Monde Bio Box
Publié le 16.03.17
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Comment éviter les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques que l’on peut trouver habituellement dans notre environnement, qui peuvent être d’origine naturelle ou artificielle, et qui perturbent le fonctionnement adéquat de notre système endocrinien. On les trouve principalement dans les plastiques, produits de nettoyage, produits pour bébé et produits cosmétiques. Comment pouvons-nous faire pour les éviter ?

Les types de perturbateurs endocriniens

Avant tout, il est nécessaire de différencier les perturbateurs endocriniens d’origine naturelle et synthétique.
En effet, ceux d’origine naturelle ne sont pas forcément toxiques. Par exemple, les phyto-œstrogènes, qui se trouvent par exemple dans le soja, permettent de faire baisser le cholestérol. Quant à ceux d’origine synthétique, ils sont pour la plupart toxiques voir très toxiques pour le corps humain.
Les différents types de perturbateurs endocriniens sont les suivants :

  • Bisphénol A : ce composé est connu pour avoir des propriétés œstrogéniques. Il se trouve dans certains polymères du plastique, inclus le plastique alimentaire et certaines boites de conserves. Le bisphénol A est soupçonné d’avoir un rôle dans certains cancers, obésité et provoquer des fausses couches. Afin de l’éviter, il est aussi important de ne pas réchauffer nos aliments dans un contenant en plastique, car le bisphénol A a la capacité de migrer vers nos aliments.
  • Agents ignifuges bromés : ils sont utilisés pour protéger nos meubles et appareils électroniques du feu. On le trouve par exemple dans les téléviseurs, ordinateurs, tapis, vêtements et coussins. Ces agents ont des effets neurotoxiques et perturbent le bon fonctionnement de la thyroïde.
  • Phtalates : cette molécule se trouve quasiment dans tous les plastiques de la vie quotidienne : couches, chaussures, cuirs synthétiques, détergents, meubles de décoration, ainsi que les cosmétiques. Ils sont soupçonnés de provoquer certaines malformations congénitales et le bon fonctionnement de l’appareil reproducteur masculin. Il est aussi soupçonné de provoquer de l’asthme.

Éviter les perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques

Les cosmétiques sont particulièrement dangereux en ce qui concerne les perturbateurs endocriniens, car ils pénètrent directement dans notre peau et puis dans notre sang. L’UFC-que choisir a publié récemment une liste complète de perturbateurs endocriniens à éviter dans les cosmétiques, les principaux étant le sodium lauryl sulfate, les parabens ou le methylisothiazolinone.
Bref, comment faire pour les éviter ?

  • Regarder les étiquettes : si vous souhaitez acheter un cosmétique, même de grande marque, assurez-vous de bien regarder les étiquettes. Certains dermatologues recommandent même d’imprimer une fiche-résumé des ingrédients indésirables, pour être sûrs de faire le bon choix
  • Réduire la consommation de cosmétiques : les perturbateurs endocriniens sont redoutables lorsqu’ils sont mélangés ou combinés entre eux. Il est en effet pas nécessaire d’utiliser un démaquillant+tonique+sérum+crème, qui peuvent démultiplier les effets nocifs. Nous vous recommandons de réduire donc le nombre de produits utilisés
  • Utiliser la cosmétique bio : si vous voulez être sûr de ne pas faire de faux pas, privilégiez les produits bio, ils sont garantis sans perturbateurs endocriniens ! Vous pouvez par exemple vous abonner à Monde Bio Box pour recevoir de nouveaux produits chaque mois.
Hygiène Santé Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*