Travailler en freelance : cinq raisons de commencer

Publié le 27.12.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone

Devenir travailleur indépendant est une tentation pour de nombreux salariés, qui y songent, sans oser sauter le pas. Pourtant, travailler en freelance est à la portée de chacun. Le statut micro-entrepreneur permet d’ailleurs à de nombreux actifs de se lancer. Pour tester son idée de création d’entreprise sans risques, il existe également le portage salarial. Quels sont les atouts de ce mode de travail ? Quelles sont les bonnes raisons de se lancer ?

Pouvoir vous lancer sans quitter votre emploi

La micro-entreprise et le portage salarial sont des statuts qui permettent de tester une idée de création d’entreprise, sur le terrain, sans forcément quitter son travail actuel. En effet, Ils sont cumulable avec la tenue d’un emploi, en parallèle.C’est un point intéressant pour travailler en freelance. En effet, vous pouvez conserver un salaire tout en développant votre affaire. Ce qui limite les risques liés à la création. Vous ne souffrez d’aucune limitation de revenus.

Devenir son propre patron

Plus d’horaires imposés ! Vous organisez votre travail comme bon vous semble, selon les besoins et le suivi de vos dossiers. Si au départ, ce point peut paraître déroutant, on s’y fait rapidement, à la longue. Et oui, travailler en freelance présente des avantages. Attention, toutefois ! Devenir son propre patron demande un minimum de rigueur. Qui dit organisation personnelle, dit efficacité et sérieux, quant à la gestion des dossiers clients. Vous disposez de plus de libertés, mais avez tout de même de grosses responsabilités.

Travailler en freelance pour travailler autrement

Devenir indépendant implique de modifier ses méthodes de travail. Lorsque vous êtes indépendant, vous travaillez soit à domicile, soit dans des espaces de coworking. Les contacts clients se font par visioconférence, via Skype. Les dossiers et briefs s’échangent par mail. Les paiements s’effectuent par virements bancaires, via Paypal ou autres systèmes de paiement. La sphère professionnelle subit donc des modifications indéniables. Intéressants pour ceux que les challenges stimulent, difficiles pour les adeptes de la routine.

Facturer son travail à hauteur de sa valeur

Les freelances facturent les heures de travail selon les estimations effectuées auparavant. Il faut pouvoir rentrer dans ses frais. Selon votre domaine d’activité, vous choisirez donc d’établir un tarif horaire, un tarif journée ou hebdomadaire. Les forfaits permettent d’attirer la clientèle en faisant varier les prix. La frustration est donc moindre, par rapport au versement d’un salaire lambda, car les travailleurs indépendants ont plus l’impression que leur travail est rémunéré à hauteur de ce qu’ils doivent percevoir. Moins de sentiments d’injustice donc !

Eliminer la peur de l’incertitude

Dans un contexte économique bancal, le salariat n’apparait plus forcément comme un sésame à atteindre. En effet, les licenciements économiques se suivent, en fonction des secteurs d’activités. Travailler en freelance signifie prendre des risques, il est vrai. Toutefois, il faut tenir compte du fait que la prise de risques est calculée. Devenir indépendant permet d’éliminer la peur de l’incertitude, dans le sens où l’on n’est plus soumis aux lois patronales. On devient son propre chef.

Emploi Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*