Transports en commun à Paris : un bilan positif

Contactez le service client de la marque SNCF
Publié le 14.08.15
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
transport-en-commun-paris

Des temps d’attente relativement courts, de moins en moins de comportements incivils, les transports en commun de la capitale sont moins critiqués ces derniers temps. Paris est encore bien loin du niveau d’une ville comme Tokyo ou Singapour, mais il serait injuste de ne pas reconnaître que les transports en commun parisiens s’améliorent.

Transports en commun à Paris : Des temps d’attente courts

Une étude réalisée par l’application Moovit révèle que les temps d’attente des transports en commun à Paris sont moins élevés que dans d’autres grandes villes mondiales. De plus, de nombreuses facilités rendent les temps d’attente plus supportables.

22 minutes d’attente

L’étude réalisée par l’application Moovit estime le temps d’attente moyen, dans les transports en commun parisiens, à 22 minutes. L’application a conduit cette étude sur un échantillon de 13.000 utilisateurs (l’application compte 15 millions d’utilisateurs). Les participants ont permis d’estimer un temps d’attente moyen, que ce soit pour un métro, un bus, un tramway ou un RER, de 22 minutes par jour. Les trois premières villes du podium sont Barcelone, Milan et Madrid avec, respectivement, des temps d’attente de 18 minutes, 19 minutes et 21 minutes. Paris, quatrième du classement, se place loin devant de nombreuses villes. Les trois dernières sont Boston, Los Angeles et Rio de Janeiro où les utilisateurs attendent en moyenne 40 minutes.

Des services nombreux

Attendre sans savoir dans combien de temps le prochain bus, tramway ou métro passera, voilà ce qui nuit vraiment au confort des usagers. Paris se distingue ici avec les nombreux outils qui sont mis à disposition des utilisateurs pour connaître les horaires du prochain passage, ou le meilleur itinéraire. Les Parisiens, sans toujours le savoir, sont gâtés, avec les panneaux d’affichage et les applications de la RATP et de la SNCF. De nombreux pays de l’étude ne disposent pas encore de ce genre de services pour faciliter l’attente des utilisateurs.

De moins en moins d’incivilités dans les transports en commun parisiens

La RATP a dévoilé le 23 mars dernier les résultats de l’étude de l’observatoire des incivilités dans les transports en commun.

La baisse des incivilités dans les transports en commun à Paris

Selon l’étude de la RATP, le nombre de voyageurs confrontés à des incivilités diminue. Les usagers qui déclarent avoir subi des incivilités représentent quand même 85% des voyageurs. La fréquence des incivilités dans les transports en commun reste stable, avec, en moyenne, 75 incivilités observées par an et par personne. Selon l’étude de la RATP les incivilités évoluent, si les gens laissent de moins en moins leur journal sur leur siège, ils sont plus, en revanche, à parler fort au téléphone.

Un fléau mondial

Pour la première fois, l’étude de la RATP a été menée dans sept pays étrangers (la Belgique, l’Italie, le Royaume-Uni, les États-Unis, le Brésil, l’Inde et le Japon). Cette étude révèle que les trois incivilités les plus fréquentes sont les mêmes partout. Il s’agit de parler fort au téléphone, de rentrer dans une rame sans laisser sortir les autres voyageurs et de bousculer un passager sans s’excuser.

Transport en commun Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*