Tal Ben Shahar : professeur du bonheur

Contactez le service client de la marque Decathlon
Publié le 13.03.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Comment être heureux et épanouie au quotidien ?

Il est grand, mince, élégant, et il a surtout un sourire à faire fondre le plus méchant d’entre vous : c’est Tal Ben Shahar, le professeur qui a créé un cours de psychologie positive à la célèbre université de Harvard aux États-Unis, qui est rapidement devenu le cours le plus populaire de l’histoire de cette université. Ses deux livres traduits en français, l’apprentissage du bonheur, et l’apprentissage de l’imperfection, sont deux bestsellers. Il y détaille une véritable recette pour être heureux.

Le livre du bonheur

La première leçon à retenir, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait pour être heureux. Nous avons tendance à penser que le bonheur est un état d’extase permanente, où l’on n’aurait aucun problème et où tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. La vérité est plus complexe.

La force du raisonnement de Tal Ben Shahar est de nous sortir de ce référentiel fallacieux : non, il n’est pas possible de vivre dans un âge d’or du bonheur où personne n’aurait aucun problème. L’être humain est fondamentalement imparfait. Il connaît des périodes d’euphorie suivies de périodes de lassitude. C’est la combinaison des deux qui crée le bonheur. Le tout est de ne pas se laisser tirer par le bas par les périodes de vague à l’âme.

La psychologie positive

La psychologie positive se concentre sur ce qui rend les êtres humains heureux, plutôt que sur les pathologies de la psyché, comme le fait la psychologie classique. Son objectif est de déceler les sources de l’épanouissement chez les êtres humains. Elle est populaire aux États-Unis depuis les années 2000.

Apprendre l’échec, la recette pour apprendre le bonheur

Comme pour nos émotions, il ne sert à rien de vouloir refouler un événement triste de notre vie. Faire cela va, au contraire, accentuer l’emprise qu’il aura sur nos vies. Il faut plutôt le confronter, l’accepter, considérer qu’il fait partie de notre vie, et le surmonter.

Une autre piste pour l’apprentissage du bonheur, c’est de se concentrer à ne faire qu’une chose à la fois. Vous retirerez bien plus de satisfaction à bien réaliser une seule chose, qu’à vouloir courir après le multitask, qui, lui, est peut-être bien la meilleure façon de faire mal plusieurs choses en même temps.

Faites du sport : une des leçons du professeur bonheur

C’est Tal Ben Shahar lui-même qui le dit : faire de l’exercice permet d’être heureux. Non pas que le sport agit comme un antidépresseur, mais plutôt que ne pas faire du sport est bien plus sûrement une manière de déprimer plus facilement. Comme d’habitude, il ne s’agit pas de devenir marathonien pour apprendre le bonheur, mais de pratiquer une activité sportive ritualisée qui vous motive. Alors, foncez chez Décathlon pour vous procurer de quoi faire du sport, ça rend heureux.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*