Pièces de théâtre: que voir à la rentrée

Contactez le service client de la marque Fnac
Publié le 20.08.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Les meilleures pièces de théâtre à voir à Paris

Vous aimez le théâtre ? Vous voulez passer une soirée romantique à Paris ? Vous aimez la culture, les beaux textes, apprendre de nouvelles choses ? Vous avez de la chance : la capitale regorge de belles salles qui proposent des programmations pointues. Pour préparer la rentrée, on vous révèle toutes les pièces de théâtre à voir à Paris. Et pour les places, rendez-vous sur le site de la Fnac pour réserver. Suivez le guide !

Pièces de théâtre: que voir à la rentrée au théâtre de l’Odéon

Aller au théâtre de l’Odéon est une jolie expérience : ce beau bâtiment niché au coeur du Quartier Latin propose une salle à l’italienne à l’acoustique fabuleuse. À la rentrée 2016, de très belles pièces vous attendent. Réservez dès maintenant sur le site du théâtre Odéon !

Théâtre de l’Odéon : 2666 de Roberto Bolano

Du 10 septembre au 16 octobre prochain, Julien Gosselin met en scène ce texte de Roberto Bolano . Mais préparez-vous : la pièce dure 11h30 ! Une véritable expérience théâtrale à vivre pour les grands amateurs. D’autant que le projet est passionnant : adapter l’enquête vertigineuse sur l’écriture et le mal qu’est le chef-d’œuvre du Chilien Roberto Bolaño. Dès sa parution posthume en 2004, 2666 a été salué par la critique internationale comme l’un des grands textes du début du XXIe siècle.

Théâtre de l’Odéon : Dom Juan, de Molière

Lire Dom Juan de Molière est un incontournable. L’entendre sur des planches est encore plus jouissif. Vous avez de la chance : le théâtre de l’Odéon a décidé de programmer ce grand classique, du 14 septembre au 4 novembre prochain. Dans une mise en scène de Jean-François Sivadier , on redécouvrira ce personnage légendaire et amoral qui séduit les femmes autant qu’il les détruit. Glaçant.

Théâtre de l’Odéon : La source vive, d’Ayn Rand

Du 10 au 17 novembre, le metteur en scène Ivo van Hove adapte ce texte passionnant d’Ayn Rand, où l’on s’interroge sur l’essence de la création. Selon Ayn Rand, toute entrave imposée à la liberté créatrice du talent individuel est à proscrire. Une mise en scène impressionnante d’intelligence et de talent à ne manquer sous aucun prétexte !

Pièces de théâtre: que voir à la rentrée au théâtre de la Colline

Aller au théâtre de la Colline vous assure de passer un moment délicieux. Dirigé par Wajdi Mouawad depuis quelques mois, ce lieu se consacre désormais exclusivement aux textes contemporains. L’occasion de découvrir de nouveaux auteurs de talent et d’aller voir des pièces originales et novatrices. Petite sélection des offres de la rentrée, à réserver via le site BilletReduc.

Théâtre de la Colline : Les Insoumises

Ce projet en trois temps de la metteuse en scène Isabelle Lafon est un véritable trypitique qui navigue entre les univers de Lydia Tchoukovskaïa, de la grande Virigina Woolf et de Monique Wittig. L’occasion de s’interroger sur la condition féminine. “Mais nous sommes des insoumises, n’est-ce pas ?” C’est depuis cette phrase issue des Notes sur Anna Akhmatova qu’Isabelle Lafon envisage son cycle de trois pièces, dans un dispositif simple, original et audacieux. Avec Les Insoumises, elle fait résonner, par le biais de l’enfance, de la politique, de la création ou de l’intime, ces trajectoires de femmes libres et actrices de leur destin. À ne manquer sous aucun prétexte !

Théâtre de la Colline : Disgrâce

Lire John Coetzee est un indispensable. Ce lauréat sud-africain du prix Nobel nous transporte dans un monde partagé entre désespoir, mélancolie et douleur. Du 3 novembre au 3 décembre, le metteur en scène Jean-Pierre Baro s’attaque au grand roman Disgrâce. Dans l’ Afrique du Sud post-apartheid , David Lurie, universitaire blanc, afrikaner, est un homme en perdition dans un pays qu’il ne comprend plus – à commencer par sa propre fille. Comment vivre quand les blessures du passé pèsent si lourd sur l’histoire collective et individuelle ? Ce sont nos angoisses et nos peurs face à l’état de disgrâce de la civilisation occidentale qu’ausculte Coetzee avec une ironie brûlante. Un moment magnifique idéal pour découvrir le théâtre contemporain .

Pièces de théâtre: que voir à la rentrée au théâtre de la Ville

Aller au théâtre de la Ville est une excellente idée : ce superbe bâtiment niché au coeur du Châtelet se consacre plutôt à la danse, mais propose aussi une belle programmation théâtrale exigeante. Un endroit parfait pour s’initier au théâtre . À la rentrée prochaine, de jolies pièces attendent les spectateurs. On vous donne notre sélection.

Théâtre de la Ville : Alice et autres merveilles

Vous voulez emmener des enfants au théâtre ? Cette pièce est faite pour vous ! Le metteur en scène Emmanuel Demarcy-Mota adapte un superbe texte de Fabrice Melquiot pour les plus jeunes à partir de 7 ans. Alice devient un conte aquatique, un livre d’images oniriques, une ode aux merveilleux pouvoirs du théâtre. Le tout dans une scénographie enchanteresse et parfaite pour initier les enfants au théâtre . À ne pas manquer entre le 9 et le 24 septembre !

Théâtre de la Ville : Faust 1 & 2

Lire Goethe est une urgence ! Robert Wilson et la troupe du Berliner Ensemble proposent la saison prochaine une version sarcastique à souhait du classique Faust . Flirter avec le diable, c’est un peu jouer avec le feu. Reste à savoir qui tire vraiment les ficelles. Pour Robert Wilson, Faust et Méphisto sont comme le yin et le yang, les deux faces d’une même monnaie, une alchimie subtile pleine de rebondissements où les rôles de chacun seraient moins définis qu’il n’y paraît au premier abord. Une pièce intelligente, qui pousse à se questionner sur le sens de l’existence. À voir au théâtre de la Ville entre le 23 et le 29 septembre prochain.

Théâtre de la Ville : L’opéra de quat’sous

Découvrir Bertold Brecht est indispensable pour tous ceux qui s’intéressent au théâtre. Cet immense auteur à révolutionné la forme, le fond, le sens de cet art. L’Opéra de quat’sous est une œuvre tirée de L’Opéra des gueux du dramaturge anglais John Gay , qui eut un extraordinaire retentissement en 1728. Le metteur en scène Robert Wilson et la troupe du Berliner Ensemble posent un regard inattendu sur ce grand texte. À voir entre le 25 et le 31 octobre au théâtre de la Ville .

Pièces de théâtre: que voir à la rentrée à la Comédie Française

Aller à la Comédie Française , c’est découvrir le Paris des artistes , celui du théâtre, de l’audace et des grands textes. Cette saison, la programmation est pointue et vraiment haut de gamme. On n’hésite donc pas à offrir à sa moitié une belle place et à savourer une soirée romantique parisienne au théâtre.

Comédie Française : Les Damnés

Après un extraordinaire succès au Festival d’Avignon 2016 , le metteur en scène Ivo van Hove reprend cette adaptation du film de Luchino Visconti sur les planches de la salle Richelieu . Un texte qui conte la montée du nazisme, le rapport du politique à l’argent, la déchéance d’un peuple et la chute dans l’horreur. Dans une mise en scène extraordinaire d’audace et d’originalité, les acteurs vous embarquent littéralement dans un monde dévasté. Une expérience à ne manquer sous aucun prétexte entre le 24 septembre prochain et le 13 janvier 2017.

Comédie Française : Roméo et Juliette

Le metteur en scène Eric Ruf réinterprète ce grand classique de Shakespeare . Pièce légendaire du répertoire, Roméo et Juliette est devenue, au fil du temps et des multiples adaptations dont elle a été l’objet, l’incarnation de l’histoire d’amour absolue. Or sous les couches de sédiments accumulés se cache un soleil noir fait de déliquescence politique, de haines familiales, de personnages complexes et insulaires, bien éloigné de la lecture romantique dans laquelle on l’a cantonnée. L’occasion de découvrir Shakespeare d’un autre point de vue, entre le 30 septembre et le 1er février prochain.

Théâtre Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*