Le couchsurfing : voyager local à moindre coût

Contactez le service client de la marque Airbnb
Publié le 26.02.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Découvrez le couchsurfing pour voyager à moindre cout !

Quand on visite un pays étranger, on se contente souvent de rester dans son hôtel, on visite de son côté, on profite du soleil mais finalement, on rencontre peu de gens et on sympathise rarement avec les locaux. Le Couchsurfing va changer ça ! Depuis sa naissance, en 2004, il a totalement changé le visage du tourime en permettant de voyager à moindre coût tout en rencontrant énormément de nouvelles personnes. Alors, pourquoi ne pas sauter le pas ?

Le Couchsurfing : c’est quoi ?

Le Couchsurfing, c’est un mode d’hébergement un peu spécial et très original. Comme son nom l’indique, l’idée, c’est de prêter son canapé pour une ou plusieurs nuits. Dans des pays de plus en plus nombreux, des hébergeurs bénévoles offrent leurs services. Un site permet alors de les mettre en relation avec ceux qui cherchent un toit temporaire (pour une ou deux nuits en général, mais il est parfois possible de rester plus longtemps). Le Couchsurfing, c’est véritablement du surf sur internet pour trouver un canapé où dormir.

Le Couchsurfing : cela vient d’où ?

Voici l’histoire : en 1999, Casey Fenton, un jeune ingénieur des Etats-Unis, décide de faire un voyage en Islande et d’essayer de prendre d’abord contact avec des étudiants afin de trouver un endroit où rester et surtout de connaître des locaux pour mieux comprendre la culture du pays. Il obtient de très nombreuses réponses enthousiastes. Il est alors convaincu qu’il existe beaucoup de gens qui veulent voyager autrement et aiment découvrir de nouvelles personnes. Il a donc l’idée de co-fonder l’association CouchSurfing en 2004. C’est un succès immédiat !

Le Couchsurfing: comment ça fonctionne ?

C’est simple : le Couchsurfing repose sur la gratuité du logement . Le site ressemble un peu à un site de rencontres où on peut poster une annonce, décrire ce qu’on cherche, découvrir le profil des membres, voir si l’on pourrait s’entendre avec son hébergeur potentiel et commencer à discuter ensemble afin de convenir de dates, d’une durée et des activités qu’on pourrait vouloir faire ensemble. Mais il y a également un petit côté site de voyages . En effet, on laisse des commentaires sur les hébergeurs et sur les invités et ces avis peuvent influencer les prochains voyageurs. Les conditions d’hébergement et éventuellement le programme avec les rencontres, les activités et les visites sont définis à l’avance entre les deux parties. Sur le site, on trouve aussi des groupes locaux et des forums sur chaque villes qui permettent d’échanger sur des passions, des envies de rencontres, des conseils ou des bonnes adresses. Tout pour faire de votre voyage un souvenir inoubliable ! Et si vous hésitez sur votre destination, voici les belles destinations au soleil pour se recharger les batteries au soleil cet hiver.

Le Couchsurfing : quel intérêt ?

Qui mieux que les locaux pour vous faire connaitre tous les secrets du pays et pour vous raconter la culture, les habitudes, vous faire goûter la nourriture ? Même le meilleur guide du monde ne sera pas aussi efficace que quelqu’un qui vit et connaît les moindres recoins de sa région depuis son enfance. Le Couchsurfing, c’est vraiment l’assurance d’un séjour authentique et d’un vrai choc des cultures . C’est également la chance de faire des rencontres locales, de se mélanger à une culture cosmopolite. L’idée, c’est véritablement de rapprocher les citoyens de la planète, d’adopter une logique d’échange et de partage de culture , de faire des rencontres, d’apprendre à être plus tolérant et plus curieux aussi.. Et si vous êtes vraiment trop timides, il reste toujours l’option AirBnB qui permet de louer la maison d’un particulier. À vos bagages !

Loisirs Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*