L’équilibre acido-basique : un indispensable pour une meilleure santé

Contactez le service client de la marque Weight Watchers
Découvrez les bienfaits de l'équilibre acido-basique

L’équilibre acido-basique de l’organisme est indispensable pour conserver une santé optimale. Ne pas respecter cet équilibre peut provoquer de nombreux troubles de la santé . Notre façon de manger et notre régime ont tendance à faire pencher la balance vers l’acidification. Une assiette mieux pensée, la pratique de l’exercice physique et la prise de suppléments alimentaires à base de vitamines et de végétaux alcalinisants permettent généralement de rétablir un bon équilibre.

Régulation de l’équilibre acido-basique : kesako ?

L’équilibre acido-basique dans le sang et les tissus est essentiel : de nombreuses fonctions biologiques sont impliquées dans sa régulation, par exemple la respiration, l’oxygénation, la digestion et le système immunitaire. Dans la circulation sanguine, des substances qu’on nomme « tampons » agissent directement contre les mutations du pH. Par exemple, lorsque le sang est acide, on observe de l’urine l’hydrogène malfaisante ainsi qu’un excès de sodium. Le phosphore est un élément clé de cet échange. Le corps l’obtient des os s’il n’est pas disponible différemment. Lorsque le sang est vraiment très acide alors les reins utilisent une autre méthode et excrètent dans les urines ce qu’on appelle des « ions ammonium ». Au contraire, si le corps est trop alcalin, le processus est inverse et on arrive à retenir ces ions hydrogène.

L’équilibre acido-basique : évaluer l’acidité ou l’alcalinité de son corps

Pour tester le pH de son urine, le plus facile est d’utiliser des bandelettes de papier pH. On urine directement dessus et la bandelette la bandelette se colore quelques instants après. Chaque couleur correspond à un pH. Attention toutefois, les urines du matin peuvent avoir un pH de 5, parfois même inférieur. Le corps se débarrasse alors de l’acidité accumulée pendant la nuit. Dans la journée, un pH sain doit être compris entre 7 et 7,5. On sait alors que le corps est en bonne forme. Toutefois, noubliez pas que la tendance de votre organisme est de pencher vers l’acidité. En effet, on produit naturellement des déchets acides, qui sont éliminés surtout par les reins et par les poumons. Lorsque le fonctionnement de ces organes est perturbé, sous l’influence de facteurs acidifiants , la production d’acide devient trop importante et donc dangereuse. Ce processus d’acidification peut provoquer une acidose tissulaire chronique : c’est ce qui va accélerer le processus du vieillissement. C’est aussi ce qui va vous rendre plus sensible à certaines maladies.

L’équilibre acido-basique : comment le rétablir

Rétablir l’équilibre acido-basique du corps passe par l’application de certaines habitudes diététiques, par l’oxygénation et par la prise de suppléments alimentaires alcalinisants. Le régime doit indispensablement favoriser les aliments alcalinisant : par exemple les légumes et les fruits. Il faut, en toute logique, réduire la place faite aux aliments acidifiants . Il s’agit de la viande, du poisson ou encore des céréales. Le sport, surtout lorsqu’il est pratiqué à l’extérieur, permet d’accélerer le rythme respiratoire. On stimule alors la diurèse, ce qui aide à rétablir l’équilibre acido-basique. Mais parfois, l’adoption d’un meilleur régime d’une meilleure hygiène de vie ne suffisent pas à compenser l’acidité trop forte du corps. Dans ce cas des suppléments alimentaires à base de végétaux, de minéraux alcalinisants et de vitamines sont utiles pour rétablir l’équilibre acido-basique. Des régimes tels que ceux de Weight Watchers peuvent aussi aider à réguler cet équilibre.

L’équilibre acido-basique : quel régime adopter ?

Normalement, un régime composé de 65 % d’aliments alcalins et de 35 % d’aliments acides permet de maintenir le pH urinaire entre 6,5 et 7,5. On peut alors éliminer facilement les acides et rétablir un métabolisme sain. Pour mieux saisir le problème, il faut se rappeler que les protéines mobilisent de façon excessive les réserves minérales : il est alors beaucoup plus difficile d’éliminer les acides. Bien entendu, pas question de se passer totalement des protéines, car elles sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Mais il faut penser à se réguler en diminuant par exemple sa consommation de viande. Les légumineuses, les produits laitiers et les noix contiennent aussi des protéines, mais elles sont beaucoup moins dangereuses car on y trouve des sels basiques ou alcalins comme le potassium, le calcium ou le magnésium. Quant aux légumes, ils sont tout indiqués car ils sont alcalifiants. Ils combinent donc une forte teneur en calcium, en magnésium et en potassium. À vos potagers !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*