Infertilité : quand doit-on consulter ?

Contactez le service client de la marque 1001 Pharmacies
Publié le 15.12.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Infertilite-consulter

Tout se passe bien dans votre couple, mais pas de bébé en vu malgré des journées passées sous la couette avec votre amoureux ?
Problème de poids, hygiène de vie déséquilibrée, antécédents chirurgicaux ou pathologies… Faisons un point sur les symptômes de l’infertilité qui doivent vous emmener à consulter.

la première consultation : quand la faire ?

Le délai entre le désir de grossesse et l’obtention de celle-ci varie entre 6 mois et 1 an de rapports sexuels sans contraception pour 9 couples sur 10. Ainsi, les chances de réussite sont rythmées par le cycle menstruel de la femme et le moment idéal reste la veille, le jour et le lendemain de l’ovulation avec au moins 3 rapports par semaine. Vous pouvez connaitre votre période d’ovulation grâce à des tests que vous pouvez vous procurer sur le site 1001 pharmacies.
Au bout d’un an sans grossesse,il s’agit peut être d’un problème d’infertilité il est temps d’aller voir un gynécologue.

Quelles sont les causes principales d’infertilité ?

Âge de la femme et infertilité : quels liens ?

L’évolution de la société et l’allongement des études pour les femmes ont logiquement décalé l’âge du premier enfant. Pour l’homme, l’âge pour faire un enfant est très étendu dans le temps.
Simplement, la fertilité diminue chez la femme dès 30 ans avec un déclin lent jusqu’à la ménopause. À 19 ans la femme aura 50 % de chances de concevoir un enfant par cycle, contre 25% à la trentaine…et 10%, voir moins, à l’approche de la quarantaine.

Ces problèmes environnementaux qui menacent la fertilité.

L’hygiène de vie dégradée peut être une cause d’infertilité. De nombreuses études scientifiques ont prouvé que le tabagisme, la consommation d’alcool, le surpoids ou l’anorexie pouvaient avoir une influence sur la conception d’une grossesse. Tout comme le stress extrême lié à des situations psychologiques inquiétantes.
De même, les femmes et les hommes exposés à des pesticides ou un environnement professionnel pollué pouvaient rencontrer des difficultés pour faire un enfant.

Antécédents médicaux : quel impact sur la fertilité ?

Plus rarement, des infections génitales ou des MST, comme les chlamydias, peuvent être à l’origine de l’infertilité.
Une pathologie féminine, l’endométriose, est également responsable de problème de cycles et de fertilité. Tous ses problèmes ne peuvent se dépister que grâce à un suivi médical optimal et une visite chez le gynécologue tous les ans.

Faire un enfant : quelles solutions ?

Il n’est pas évident de savoir si c’est le bon moment pour avoir un enfant. Mais si toutes les conditions sont réunies et que cela ne fonctionne pas, le médecin vous fera passer des examens sanguins, une échographie des ovaires et de l’utérus, une radiographie des trompes ainsi qu’un examen du sperme afin d’identifier le problème et de vous proposer la solution adéquate.
L’aide médicale à la procréation est aujourd’hui moins tabou dans la société devant le nombre de personnes qui souffrent d’infertilité.

ENFANTS SANTE Santé Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*