Gluten : bon ou mauvais pour la santé ?

Contactez le service client de la marque Monoprix
Publié le 03.09.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Manger sans gluten

Difficile de passer à côté : le gluten est présent partout dans notre alimentation. Utilisé pour donner élasticité et volumes aux produits issus de la boulangerie et la pâtisserie, nous mangeons du gluten même sans nous en rendre compte (dans les pâtes notamment, et surtout dans l’avoine, le seigle et le blé). Depuis quelques années, un nombre croissant d’individus déclarent une intolérance au gluten, ou en tout cas, une hypersensibilité au gluten, et tendent à adopter un régime sans gluten. Ces individus déclarent se sentir mieux après avoir ôté le gluten de leur alimentation. Manger sans gluten, et parfois manger sans lactose, ferait du bien à l’organisme.

Mais, en dehors de ceux qui souffrent de la maladie cœliaque, il n’y a pas vraiment de preuve des effets néfastes entre gluten et santé. Alors, où en est-on ? On rembobine l’histoire du gluten pour vous !

La maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui a de graves conséquences sur l’organisme, et dont le seul remède pour l’instant à disposition est un régime sans gluten strict. Les symptômes de la maladie cœliaque sont nombreux et comprennent :

  • un excès de gaz intestinaux ;
  • des diarrhées,
  • des douleurs abdominales ;
  • des dommages causés à l’intestin grêle.

Cette maladie provoque en fait une réaction du système immunitaire, qui va attaquer le gluten comme s’il s’agissait d’un corps étranger, et, ce faisant, va endommager l’intestin.

L’hypersensibilité au gluten

Depuis quelques années, certains médecins ont constaté une forme d’intolérance au gluten, mais qui n’était pas liée à la maladie cœliaque. C’est-à-dire que les personnes présentant des symptômes apparentés à ceux de la maladie cœliaque ne présentaient pas la réaction auto-immune anormale constatée chez les patients souffrant de maladie cœliaque. Ces patients souffraient donc de douleurs intestinales, de gaz ou de diarrhées, mais sans présenter la destruction de la paroi intestinale propre aux patients souffrant de la maladie cœliaque. Les médecins ont appelé ces symptômes la sensibilité non cœliaque au gluten, ou hypersensibilité au gluten.

L’existence de ce syndrome prête cependant encore à débat. Plusieurs travaux scientifiques ont mis en avant l’effet placébo de l’absorption d’aliments sans gluten par les patients se déclarant hypersensibles au gluten. Ceux qui disent se sentir mieux après avoir banni le gluten de leur alimentation sans pour autant souffrir de la maladie cœliaque pourraient en fait bénéficier de l’absence de sucres fermentescibles, qui accompagne souvent le gluten. Le débat reste ouvert.

Les aliments sans gluten, vraiment bons pour la santé ?

Depuis que plusieurs people et sportifs ont déclaré avoir adopté, ou au moins essayé le régime sans gluten, un effet de mode est apparu : manger sans gluten, comme manger bio, serait bon pour la santé d’une manière générale, et pas seulement pour les intolérants au gluten. Rien n’est moins sûr cependant. De nombreuses études ont même pointé du doigt l’effet d’aubaine de certaines marques, qui n’hésitent pas à affirmer haut et fort leurs aliments sans gluten, alors qu’ils n’en contenaient pas, de toutes façons. Pire, certains consommateurs croient acheter des aliments bons pour la santé, alors que les aliments sans gluten contiennent autant de sels et de sucres que la malbouffe d’une façon générale. Alors, réfléchissez avant d’acheter un paquet de chips sans gluten chez Monoprix !

Régime Santé Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*