Épilation au laser : quels sont les risques ?

Contactez le service client de la marque Marionnaud
Epilation-laser-risques

Aujourd’hui très en vogue, l’épilation au laser permettrait d’épiler tout le monde de manière définitive. Mais cette méthode est-elle anodine pour la santé ? Quels sont les risques de l’épilation définitive ?

Qu’est-ce que l’épilation au laser ?

L’épilation au laser vise à détruire le bulbe du poil, c’est-à-dire sa base. Plus le poil est foncé, plus il est pigmenté. Ainsi, un poil pigmenté représente une cible brune ou noire. Les lasers dépilatoires sont fortement absorbés par cette couleur due au pigment naturel de la peau, la mélanine. Une fois absorbée, la lumière est transformée en chaleur. Celle-ci va détruire le bulbe du poil et assurer le phénomène d’épilation durable, à contrario de la lumière pulsée.

Épilation au laser : quels sont les risques ?

Hyperpilosité : complication rare, mais majeure

Dans un nombre très faible de cas, des personnes peuvent avoir au moment de la repousse non pas une épilation, mais une accentuation de la pilosité. Ceci presque toujours observé au niveau des oreilles et du cou. Ce risque semble plus important lorsque des puissances trop faibles sont utilisées avec le laser, ou encore lorsqu’il existe des anomalies hormonales associées. Lorsqu’un une épilation au laser est décidée, le médecin doit s’assurer qu’il n’existe pas d’anomalies nécessitant d’être corrigées, car elles se révèlent parfois responsables de l’hyperpilosité.

Les effets secondaires de l’épilation au laser

L’effet secondaire le plus problématique de l’épilation au laser est la brûlure pouvant être suivie d’une dépigmentation de la peau. La cible du laser épilatoire étant le pigment de la peau, c’est-à-dire la mélanine.
Si un patient est épilé alors que sa peau est bronzée ou pigmentée, le laser ne faisant pas la différence entre le pigment du bulbe et celui de la peau, il y aura une action au niveau de la peau riche en mélanine entrainant une brûlure superficielle. Il peut même en suivre une dépigmentation transitoire. Pour prévenir ce risque, vous pouvez vous hydrater après chaque séance avec un soin hydratant de chez Marionnaud.

L’épilation au laser est-elle définitive ?

Le mot «définitif» est excessif en matière d’épilation laser. La zone traitée lors de la première séance apparaît bien épilée, car tous les bulbes ont été détruits. Il peut y avoir des bulbes qui n’ont pas répondus à l’action du laser et vont donner de nouveaux poils. Cela nécessitera une deuxième séance d’épilation environ un mois après.
En fait, au fur et à mesure de la répétition des séances, la repousse sera de plus en plus discrète.
Après cinq ou six séances, vous pouvez espérer n’avoir qu’une faible pilosité.

Le traitement devra toujours être pratiqué par un médecin dermatologue qui pourra répondre à vos questions, ou sous sa responsabilité directe ; c’est à lui de fixer les paramètres des séances.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*