Dégâts des eaux : les bons réflexes

Contactez le service client de la marque Direct Assurance
Publié le 12.11.15
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Que faire en cas de dégat des eaux ?

Déclarer un dégât des eaux

Que ce soit votre douche qui coule chez le voisin, ou sa baignoire qui inonde votre plafond, vous devez avertir votre assureur au plus tôt lorsque vous avez un dégât des eaux.

Quand déclarer un dégât des eaux ?

Une fois que vous avez connaissance du dégât des eaux, vous devez prévenir votre assureur très rapidement. En effet, dès que le dégât des eaux survient, vous devez envoyer une déclaration de sinistre à votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. Les délais pour avertir votre assureur lors d’un sinistre sont fixés dans votre contrat d’assurance,  qu’il soit chez Direct Assurance ou AMF Assurances. Généralement, vous avez cinq jours ouvrés pour avertir votre assureur du dégât des eaux. Aujourd’hui, de nombreux assureurs acceptent une déclaration de sinistre par téléphone.

Qui doit déclarer le dégât des eaux ?

Vous êtes à l’origine du dégât des eaux

Lorsque vous en êtes à l’origine, vous pouvez très bien ne pas vous rendre compte du dégât des eaux. Le plus souvent, c’est votre voisin qui viendra vous en avertir. En copropriété, il est bien souvent difficile d’établir rapidement les responsabilités lors d’un dégât des eaux. Pour cette raison, les personnes à l’origine du dégât, comme les victimes, doivent rapidement déclarer un sinistre auprès de leur assureur. Le plus souvent, c’est à la fois les assurances des occupants (responsables ou victimes) et l’assurance de l’immeuble qui couvrira le sinistre.

Vous subissez un dégât des eaux

Si vous êtes victime d’un dégât des eaux, vous devez faire votre déclaration de sinistre auprès de votre assureur dans les délais prévus par votre contrat d’assurance habitation. Vous devez également prévenir les responsables du dégât des eaux, que ce soit vos voisins, le syndic, etc. Enfin, si vous êtes locataire, vous devez contacter au plus vite votre propriétaire pour lui déclarer le dégât des eaux.

Quel assureur prend en charge le dégât des eaux ?

Depuis plusieurs années, des conventions inter-assurances ont été mises en place pour éviter les discussions sans fin sur les responsabilités de chacun.

Dégâts des eaux : la convention CIDRE

Sachez que 86% des dégâts des eaux se règlent dans le cadre de la convention CIDRE, dans les trois mois qui suivent le sinistre. La convention CIDRE s’applique pour les dégâts des eaux qui engendrent des dommages matériels inférieurs à 1.600€ et des dommages immatériels de moins de 800€. Dans le cadre de cette convention, votre assureur vous rembourse directement.

Dégâts des eaux : la convention CIDE-COP

La convention CIDE-COP est applicable lorsque le dégât des eaux entraine des dommages matériels supérieurs à 1.600€ ou des dommages immatériels de plus de 800€. La personne victime de dégradations pourra dans ce cas, demander à son assureur, une réparation à la hauteur des dégâts. Attention toutefois, dans le cas d’appareils électriques détériorés et non réparables, les indemnités proposées par l’assureur vous paraîtront faibles. C’est pour cette raison que de nombreux assureurs proposent des options « rééquipement à neuf« .

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*