Comment bien négocier son salaire d’embauche ?

Contactez le service client de la marque RegionsJob
Publié le 16.02.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Il existe des moyens de négocier son salaire d'embauche.

Trouver un emploi n’est pas chose aisée en ce moment mais ce n’est pas une raison pour accepter un salaire d’embauche qui est bien en dessous de vos attentes. Bien trop souvent les nouveaux salariés ont peur de négocier mais en réalité, pour le recruteur, c’est monnaie courante. Mais attention, pour pouvoir négocier son salaire, il faut avoir toutes les cartes en main ! On vous explique comment faire.

Calculer son salaire d’embauche

Pour pouvoir négocier avec le recruteur mieux vaut arriver avec des chiffres qui vont sembler vraisemblables. Renseignez-vous donc sur le salaire qui correspond à ce poste. Sur Internet, vous trouverez des indications de fourchettes de salaire mais le plus souvent, cela dépend des régions.
Mieux vaut vous renseigner auprès d’une personne de votre entourage qui occupe déjà cette fonction. Demandez-lui son salaire d’embauche. Si cette personne est dans l’entreprise que vous convoitez, c’est encore mieux !
L’essentiel est d’obtenir une fourchette salariale qui corresponde à vos attentes et à la réalité du marché.

N’ayez pas peur de négocier votre salaire d’embauche

On peut avoir peur que le recruteur revienne sur sa décision d’embauche si l’on commence à négocier son salaire. En réalité, si l’on est posé, que la discussion se fait sur un ton cordial et que la somme demandée n’est pas surnaturelle, il n’y a aucune raison pour que le recruteur se braque et décide de ne plus vous embaucher. Il faut aussi savoir lire le langage corporel de votre interlocuteur pour savoir si la discussion est possible.

Ne jamais parler de salaire en premier !

Laissez le recruteur faire la première proposition. S’il vous demande quelles sont vos prétentions salariales, ne répondez pas avant d’avoir une vraie proposition. Surtout en période de crise, il est courant que le candidat qui obtienne le poste soit celui qui donne le salaire le plus bas. Pour vous tirer de cette situation délicate, vous pouvez tenter une pirouette et dire par exemple : « le salaire qui correspond à ce poste. »
Si le recruteur insiste vraiment, donnez-lui une fourchette salariale plutôt qu’un salaire précis.

Négocier son salaire comme un commercial

Pour la suite, de l’entretien, prenez connaissance de la somme proposée, répétez-là à voix haute et attendez l’effet de cette technique commerciale.
Le recruteur va en principe justifier, argumenter cette somme. S’il a besoin d’argumenter, cela veut dire qu’il n’y croit pas. Vous pouvez donc vous engouffrez dans la brèche. Mais pour monter les enchères, il va falloir avoir en poche les bons arguments. Basez-vous sur vos compétences et donnez des chiffres quant à vos précédentes réussites, parlez des compétences que nécessite le poste ainsi que des réalités du marché et de l’entreprise elle-même.
C’est dire si négocier son salaire, nécessite de bien connaitre son dossier ! Une solide préparation s’impose, chez Pôle Emploi ou à l’Apec, on vous proposera notamment des simulations d’entretien qui pourront vous aider.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*