Allergie alimentaire : comment s’en prémunir ?

Contactez le service client de la marque Ameli
Publié le 23.08.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Comment vaincre ses allergies alimentaires ?

Les allergies alimentaires sont devenues de plus en plus courantes chez les enfants comme chez les adultes. Encore faut-il savoir de quoi parle-t-on : il est important de distinguer l’allergie alimentaire de l’intolérance alimentaire, de reconnaître les symptômes d’une allergie, et les aliments allergènes qui en sont responsables. Il faut savoir ensuite traiter les allergies et les intolérances alimentaires : il existe pour cela des tests d’intolérance alimentaire, ainsi que des tests d’allergies alimentaires. On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire ?

L’allergie alimentaire est une allergie spécifique : il s’agit d’une réaction du corps à un aliment ingéré. L’organisme prend cet aliment pour un élément indésirable, au lieu de l’assimiler. On appelle alors cet élément un aliment allergène. L’organisme tente de combattre l’élément indésirable en sécrétant des histamines, qui provoquent des symptômes de l’allergie alimentaire. C’est un défaut du système immunitaire qui peut avoir de graves conséquences.

Quelles sont les conséquences d’une allergie alimentaire ?

La conséquence la plus grave d’une allergie alimentaire peut être un choc anaphylactique. Un choc anaphylactique est une réaction allergique qui peut mettre en cause le pronostic de celui qui en est la victime, et se manifeste par une urticaire aigüe, des troubles digestifs, puis de la tachycardie, et enfin l’arrêt cardiaque. Pas de panique cependant : un choc anaphylactique est relativement rare pour ce qui concerne les allergies alimentaires.

Quels sont les aliments allergènes les plus courants ?

Si de nombreux aliments peuvent être allergènes, il en existe quelques-uns auxquels les individus sont beaucoup plus susceptibles d’être allergiques que d’autres. En voici une liste rapide et non exhaustive :

  • les arachides ;
  • les noix ;
  • les œufs ;
  • les fruits de mer ;
  • le poisson (attention aux sushis) ;
  • le lait ;
  • le soja ;
  • le blé.

Qu’est-ce qu’une intolérance alimentaire ?

Une intolérance alimentaire n’est pas la même chose qu’une allergie alimentaire. Contrairement à l’allergie en effet, l’intolérance n’est pas due à une réaction immunitaire de l’organisme. L’intolérance alimentaire, si elle est désagréable, est beaucoup moins grave qu’une allergie alimentaire. Les symptômes de l’intolérance alimentaire se manifestent principalement par des problèmes gastriques : gaz, selles molles après avoir consommé certains aliments.
L’intolérance la plus courante est l’intolérance au lactose. Dans ce cas, le corps n’arrive pas à sécréter une enzyme particulière, la lactase, qui lui permet de décomposer le sucre que les produits laitiers contiennent.

Comment soigner une allergie alimentaire ou une intolérance alimentaire ?

Pour diagnostiquer une intolérance alimentaire ou une allergie alimentaire, il faut d’abord identifier quels sont les aliments allergènes. La gravité que peut revêtir un choc anaphylactique fait que la plupart des personnes allergiques le savent car elles ont été dépistées suffisamment tôt dans leur vie.
Les intolérances alimentaires, par leur caractère plus bénin, sont plus difficiles à diagnostiquer. Vous pouvez toujours réaliser un test d’intolérance pour voir quels aliments ne sont pas bons pour vous. N’hésitez pas à contacter le service d’accompagnement de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, le service Ameli, pour savoir si ces tests peuvent être remboursés.

Régime Santé Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*