5 erreurs à ne pas commettre en entretien d’embauche

Contactez le service client de la marque Pôle Emploi
Publié le 17.03.16
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
5 erreurs qui peuvent vous faire rater le job

Cela fait plusieurs mois que vous êtes un habitué de Pôle Emploi et que vous envoyez des candidatures à tout va ? Vous commenciez à désespérer mais vous avez décroché un entretien d’embauche dans une super boîte ! Bravo ! Si vous êtes convoqué cela signifie que votre profil a intéressé le recruteur, mais pour obtenir le job, vous allez devoir le convaincre en entretien. Attention aux faux-pas, voici 5 erreurs à ne pas commettre.

5 erreurs fatales en entretien d’embauche

Sous-estimer la préparation à l’entretien d’embauche

Pour convaincre de votre professionnalisme vous devez être détendu et prêt à répondre aux questions du recruteur. Si vous préparez mal votre entretien d’embauche, vous allez être hésitant et ce n’est pas une attitude qui va rassurer l’employeur. Vous devez anticiper les questions qu’il va vous poser et préparer vos réponses et potasser l’historique de l’entreprise.

Avoir la mauvaise tenue en entretien d’embauche

Votre tenue d’entretien d’embauche doit correspondre au milieu professionnel dans lequel vous souhaitez obtenir un emploi. Si vous êtes dans le milieu bancaire et que vous venez habillez en jean basket, vous êtes grillé d’entrée de jeu. Mais attention parce que le costard-cravate dans certains milieux ne passe pas du tout ! Vous devez vous sentir à l’aise dans vos vêtements, c’est très important.

Ne pas prévenir en cas de retard

Si jamais vous avez du mal à vous rendre sur les lieux de l’entretien d’embauche et que vous sentez que vous allez arrivez en retard : prévenez le recruteur ! Il a en général planifié les rencontres des candidats et si vous cassez son organisation, vous allez directement vous le mettre à dos.

Dire du mal de ses anciens employeurs en entretien d’embauche

Même si votre dernier emploi s’est mal terminé, ne dites jamais du mal de vos anciens collègues ou de votre patron sous peine de passer pour quelqu’un de revanchard ou qui a des problèmes de communication. Ne mentez pas mais minimisez en disant que votre employeur et vous-même n’aviez pas les mêmes attentes concernant le poste et si on vous demande de préciser parlez de votre envie d’évoluer.

Ne jamais parler salaire et avantages avant le recruteur

Durant l’entretien d’embauche, ne parlez pas du montant du salaire avant le recruteur. Vous devez avant tout montrer que c’est le poste et ses missions qui vous intéressent. Vous aurez l’occasion de parler argent quand l’employeur vous interrogera sur vos prétentions salariales. Pour ce qui est des questions concernant les avantages comme les ticket restaurant et les primes, réservez ça pour le moment où le recruteur vous demandera justement : « vous avez des questions ? ». Attention cependant car ça ne doit pas être votre première question.

En faire trop ou pas assez

L’entretien d’embauche permet au recruteur de terminer si votre caractère va coller avec celui de vos futurs collègues de travail mais aussi de prendre la température. SI vous faites trop d’esbroufe, vous donnerez à penser que vous êtes peu sûr de vos compétences pour devoir en mettre plein la vue. Au contraire, si vous ne vous vendez pas un minimum, le recruteur peut penser que vous n’en avez rien à faire. Il faut être dans le juste milieu !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*