Le contrôle technique : l’essentiel à connaître

Contactez le service client de la marque Norauto
On vous explique ce qu'il faut connaître à propos du contrôle technique

Vous vous demandez s’il est temps pour votre voiture de passer au contrôle technique ? Vous espérez que pour être en règle, vous n’allez pas devoir engager de sérieuses réparations qui vont vous coûter un bras… On vous comprend ! Mieux vaut être prêt et savoir ce qui vous attend, on vous explique comment se passe un contrôle technique et ce que la loi impose.

Comment se déroule un contrôle technique automobile ?

Vous confiez votre voiture et elle va subir toute une batterie de tests : antipollution, freinage, moteur, usure des pneus. En tout, plus de 40 paramètres sont testés à l’aide d’un matériel de pointe qui permet un sérieux diagnostic du véhicule.
Le technicien du contrôle technique va ensuite analyser les résultats. Ils sont présentés dans un document en deux parties: les défauts qu’il va falloir réparer pour une contre-visite et les dysfonctionnements dont la réparation est facultative.

Quand passer le contrôle technique ?

Tous les véhicules de plus de 4 ans sont soumis au contrôle technique. Ensuite, c’est une fois tous les 2 ans seulement.
Pour savoir où passer le contrôle technique, consultez la liste des centres agréés sur le site de l’UTAC.
Il faut savoir que passer le contrôle technique est payant et que les prix sont fixés par les professionnels eux-mêmes. Par contre, ils doivent obligatoirement les afficher.

Quels sont les critères du contrôle technique ?

Le contrôle se fait sur 125 points différents qui sont vérifiés sans aucun démontage du véhicule. Ainsi, le technicien peut dresser un bilan de l’état de la voiture et de sa sécurité.
Les critères les plus importants sont répartis en 8 fonctions. Ce sont ces points qui exigent une contre-visite si les tests ne sont pas bons :

  • identification,
  • freinage,
  • direction,
  • visibilité,
  • liaison au sol,
  • carrosserie,
  • organes mécaniques
  • pollution

Si le contrôle révèle des défauts, le propriétaire du véhicule a 2 mois pour faire les réparations et faire la contre-visite.
Les autres défauts figurant sur le procès-verbal n’entraînent pas l’obligation de réparer dans ce délai.
Pour autant, sachez que comme le stipule l’article L311-1 du code de la route, le conducteur doit maintenir son véhicule en bon état de marche.
A la fin du contrôle technique, vous recevez l’original du procès-verbal de contrôle et vous devez le signer. La carte grise sera timbrée et, si le véhicule est validé, On apposera la vignette de contrôle sur votre pare brise.

Le contrôle technique et la vente de voiture d’occasion

Quand le véhicule a plus de 4 ans, le vendeur du véhicule doit remettre à l’acheteur le rapport du contrôle technique. Il doit lui remettre avant la vente et le contrôle technique doit avoir moins de 6 mois.
SI vous achetez une voiture d’occasion, vérifiez bien que toutes ces conditions soient réunies car sans le contrôle technique, la préfecture refuse de délivrer une nouvelle carte grise.
Attention : Ce n’est pas parce que l’on vous donne le macaron qui vous autorise à utiliser le véhicule, que votre voiture est en parfait état. Le rapport peut mentionner des éléments qui présentent de légers défauts et pour lesquels vous n’êtes pas tenu d’effectuer une contre-visite. Cependant, n’hésitez pas à interroger le contrôleur technique pour en prendre connaissance et juger de faire les réparations ou non.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*