Caprices : comment gérer les crises de son enfant ?

Contactez le service client de la marque Intermarché
Publié le 26.02.17
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
caprices gerer crises enfant

Votre enfant fait souvent des caprices à la maison ou pendant des sorties en famille, et vous avez tendance à céder ?  Ce n’est pas forcément la meilleure solution pour éviter les bêtises et les crises. Voici quelques conseils pour gérer les caprices des enfants dans toutes les situations !

Qu’est-ce qu’un caprice ?

Il s’agit tout simplement d’un comportement exagéré de l’enfant qui exprime sa frustration par la colère, avec des pleurs, des cris, etc. C’est une réaction face à une situation où l’enfant n’est pas d’accord avec ses parents et n’accepte pas d’obéir, et ce comportement se répète plusieurs fois par semaine, ou même par jour !

Généralement, les caprices sont très fréquents entre l’âge de 18 mois et 4 ans. C’est une étape normale pour tous les enfants ! Mais pour ne pas que cela devienne une habitude, il ne faut pas céder à toutes leurs demandes et il faut leur apprendre à respecter votre autorité parentale. Voici quelques astuces pour ne pas rentrer dans leur jeu et gérer les crises.

Les bonnes astuces pour gérer les caprices des enfants

Prévenir les caprices

Vous pouvez facilement reconnaître les situations qui peuvent entraîner des caprices chez vos enfants. À vous donc de prévenir ces caprices en leur expliquant les règles à respecter avant le moment fatidique. Exemple : vous vous rendez dans un Intermarché pour faire vos courses. Si votre enfant fait toujours des crises pour acheter des bonbons, dites-lui fermement avant d’y aller que vous ne lui en achèterez pas. L’enfant est prévenu et sait donc déjà que le caprice sera inutile !

Donner des explications

Expliquer les raisons de votre refus peut également être une bonne solution pour votre enfant. Il suffit juste de prendre un ton convaincu. Pensez à vous mettre à sa hauteur en le regardant droit dans les yeux et en lui expliquant la situation calmement. Exemple : si votre enfant réclame à manger au supermarché alors que ce n’est pas l’heure du repas, expliquez-lui qu’il ne peut pas manger maintenant, car il n’aura plus faim pour manger avec vous tout à l’heure à la maison.

Parler des conséquences du caprice

Expliquer à l’enfant ce qui l’attend s’il continue à faire sa crise peut vraiment désamorcer la situation. Il faut dire à l’enfant que s’il n’obéit pas et qu’il continue son caprice, il sera tout simplement puni. Vous pouvez alors l’envoyer dans sa chambre, le mettre au coin, ou le priver de télévision ou d’un jouet. Exemple : si votre enfant fait un caprice au supermarché, dites-lui qu’il sera puni dans sa chambre de retour à la maison, et appliquez bien la punition au retour.

Faire diversion

Autre astuce : ne pas accorder trop d’importance aux caprices de votre enfant et jouer la diversion sur le moment. Vous pouvez commencer à lui parler d’autre chose, ou lui proposer immédiatement une solution alternative ou une activité pour détourner son attention. Exemple : si vous refusez d’acheter des bonbons à votre enfant au supermarché et qu’il commence à faire son caprice, dites-lui immédiatement que c’est lui qui va choisir les fruits en changeant de rayon !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*