Montres connectées : réelle avancée ou simple gadget ?

Contactez le service client de la marque Thomas Sabo
Montres connectees : réelle avancee ou simple gadget ?

Depuis maintenant quelques années, les montres connectées sont devenues à la mode. Néanmoins, on peut tout de même s’interroger sur leur réelle utilité. En effet, une montre intelligente propose généralement les mêmes fonctionnalités qu’un smartphone, mais avec une autonomie bien moins importante. Dans ces conditions, le secteur de l’horlogerie traditionnelle a-t-il réellement du souci à se faire ?

Montres connectées : les débuts de cette ère nouvelle

En prenant un peu de recul sur ce phénomène, on peut finalement se rendre compte qu’il n’est pas si récent que ça. En effet, il y a déjà quelques décennies que les entreprises cherchent à développer des montres capables de faire quelque chose de plus que de donner l’heure. Par définition, une montre connectée n’est pas seulement une extension du smartphone. Aussi, on peut réellement parler d’objet high-tech, capable de réaliser différentes tâches. Les premières montres de ce genre remontent au milieu des années quatre-vingt, à une époque où le secteur de l’électronique et de la téléphonie commençait à se développer de façon considérable. Très limitées par leur technologie, elles n’ont cependant que peu de succès, et l’arrivée des années 90 et de ses améliorations n’y changera pas grand-chose. Aujourd’hui encore, le secteur n’est finalement pas si lucratif.

Montres intelligentes ou montres classiques ?

C’est certainement la question qui revient le plus souvent. En effet, on peut se demander si les montres connectées ne représentent pas un danger pour le secteur traditionnel des montres. Néanmoins, force est de constater qu’il n’y a finalement que peu de chances que ce soit le cas. Pourquoi ? Car les montres intelligentes sont encore loin d’avoir le prestige qui fait la force des montres classiques. Une enseigne comme Thomas Sabo, par exemple, propose des modèles qui tiennent à la fois du bijou de luxe et de la montre.

L’histoire de l’horlogerie est très ancienne

En effet, depuis les premières civilisations, les hommes ont cherché à codifier et à découper le temps.  Longtemps, les cadrans solaires sont d’ailleurs restés les seuls instruments utilisés pour lire l’heure. À l’échelle de l’Histoire, les montres connectées ne représentent qu’une petite parcelle de temps. En effet, les premières montres horlogères voient le jour au tout début du seizième siècle.  D’abord de simples montres à gousset dotées d’un mécanisme à ressort qu’il faut « remonter » à intervalles réguliers, elles évoluent assez rapidement et le format bracelet est finalement privilégié aux alentours du XXe siècle ! Le prestige qui leur est associé depuis des années est donc difficile à concurrencer.

Les problèmes des montres connectées

Malgré les possibilités incroyables des montres connectées, l’un des principaux freins à leur succès, c’est bien évidemment leur autonomie. Prenons par exemple la célèbre Apple Watch. Pour un prix variant entre 300 et 500 euros, et pouvant avoisiner les 1000 selon certains modèles, 18 heures d’autonomie, ce n’est clairement pas suffisant. En outre, le budget nécessaire pour acquérir une montre intelligente est généralement trop important pour qu’elle devienne populaire auprès du plus grand nombre. Malgré des fonctionnalités intéressantes, comme la possibilité de lire les emails, ou de répondre au téléphone, il y a encore du chemin à faire pour conquérir le cœur du consommateur !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*