Péridurale : 3 éléments pour se décider

Contactez le service client de la marque Mutuelle de Poitiers
Publié le 04.05.17
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Péridurale, tous nos conseils pour décider

La péridurale est une anesthésie qui se fait spécifiquement aux femmes enceintes pour essayer de calmer leur douleur des contractions. Pratique largement étendue depuis les années 80, elle est aujourd’hui largement remise en cause.

Qu’est-ce que la péridurale ?

La péridurale est une anesthésie du bassin qui permet à la mère de ne pas sentir de douleur lors de l’accouchement. Elle permet de bloquer la transmission des influx douloureux résultant de la contraction de l’utérus et de la progression du bébé vers la sortie. Elle est généralement posée lorsque le col a dilaté de quatre à cinq centimètres. Ce seuil a été déterminé comme « idéal », car le travail a déjà commencé et permet d’éviter les forceps et césariennes en urgence et pas trop pour éviter à la femme enceinte de trop fortes douleurs. Cependant, de nouvelles études montrent qu’il n’y a pas de moment idéal pour poser la péridurale et de nombreux débats existent aujourd’hui sur ce moment. Si vous pensez accoucher en clinique, consultez avec votre mutuelle, par exemple la mutuelle de Poitiers, le coût de la péridurale. Il existe plusieurs types de péridurales :

  • minidosée, la plus connue : elle vous permet de continuer de bouger légèrement.
  • avec autocontrôle par pompe PCEA (Patient controlled epidural anesthesia) consiste à s’injecter soi-même la quantité de produit en fonction de l’intensité de la douleur. C’est un des types les plus récents de péridurales.
  • ambulatoire, avec ou sans pompe, permet de faire quelques pas dans les couloirs de la maternité. Les doses administrées sont en effet plus faibles que la minidosée.
  • Enfin, la péridurale combinée associe une rachianesthésie (injection de l’anesthésique plus profondément dans le liquide céphalorachidien) et une péridurale. Cela permet d’annuler totalement toute douleur.

3 éléments clés à prendre en compte pour une péridurale

De plus en plus de femmes se posent la question si elles souhaitent une péridurale ou non. Les éléments principaux à prendre en compte sont :

  • Votre seuil de douleur : lors de l’arrivée de votre menstruation, est-ce que vous tolérez bien les douleurs menstruelles ou sont-elles insupportables ? En général, êtes-vous une personne plutôt douillette ou vous plaignez-vous de chaque douleur ? C’est l’élément le plus important à prendre en compte puisqu’une grossesse engendre des douleurs sans précédent.
  • Vos convictions : souhaitez-vous que votre accouchement soit le plus naturel possible et le moins médicalisé ou c’est quelque chose qui vous est égal ? Voulez-vous sentir pleinement et consciemment ce moment ou souhaitez-vous ne rien sentir du tout ? De plus, il faut être consciente qu’une péridurale entraîne l’usage d’une autre substance, l’ocytocine pour augmenter les contractions, ce qui surmédicalise l’accouchement.
  • L’hôpital où vous allez accoucher : certains hôpitaux sont plus équipés pour soulager votre douleur naturellement dans le cas où vous ne souhaitez pas la péridurale. D’autres au contraire en font systématiquement. De plus, si l’hôpital vous oblige à accoucher sur le dos, les douleurs sont franchement très fortes et peuvent vous obliger à demander la péridurale.
Chirurgie Santé Contenus associés
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*