Kakebo : un outil pour votre liberté financière

Contactez le service client de la marque Cultura
Publié le 12.04.17
PartagezTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Kakebo, un outil pour tenir ses comptes et finances

Le Kakebo est un nouvel outil venu du Japon, qui vous aide à maîtriser votre indépendance financière et vos comptes. En France, nous pouvons trouver plusieurs livres sur le Kakebo, notamment de Dominique Loreau.

Les principes du Kakebo

Au Japon, tenir un Kakebo est une pratique quotidienne. Quasiment tout le monde tient un Kakebo ou presque. C’est en réalité un hybride entre journal intime, comptabilité personnelle et agenda.
Voici les règles principales de cet outil :

  • Séparer les dépenses du quotidien, par exemple les courses, et les dépenses fixes comme le loyer.
  • Avoir une somme d’argent fixe pour les dépenses quotidiennes, et ne pas les dépasser. Une fois fixé le budget pour les différents postes, il faudra retirer l’argent et l’utiliser chaque semaine. Le budget doit être fait pour la nourriture, l’habillement, la santé, etc.
  • Noter en détail les dépenses : le Kakebo permet d’avoir un suivi précis des dépenses pour ne pas être dans le flou constant.
  • Garder les tickets de caisse et reçus dans une petite pochette pour faire les comptes une fois rentré à la maison et les noter de manière précise.

Comment utiliser le Kakebo ?

Comme expliqué auparavant, le Kakebo est moitié agenda, moitié livre de comptes. Nous aurons donc dans le Kakebo :

  • Calendrier mensuel pour noter les RDV importants, par semaine. À droite de la vue mensuelle, nous voyons un rectangle pour noter les choses à faire, les revenus du mois, les dépenses, et le budget mensuel. Dans la colonne revenus, vous noterez toutes les rentrées d’argent, c’est-à-dire salaire, aides du gouvernement type APL, revente d’objets de seconde main, etc. Dans la colonne dépenses, vous pourrez noter toutes les dépenses inhabituelles prévues, comme la taxe d’habitation, achat de voyage, etc.
  • Calendrier hebdomadaire sur une double page. Chaque jour, vous noterez la somme de départ dans le porte-monnaie (facile puisque vous utiliserez seulement du liquide), les dépenses et le montant restant dans le porte-monnaie. À la fin de la semaine, vous calculez le montant dépensé par poste et voyez les résultats. Il est recommandé de classifier les dépenses par catégorie, c’est-à-dire nourriture, transport, loisirs, shopping ou santé. Vous saurez ainsi très rapidement où est allé l’argent, et surtout dans quel but.
  • Analyse de fin de mois : chaque fin de mois, vous analyserez vos mouvements bancaires afin de voir si quelque chose a pu vous échapper.
  • Autres listes : la dernière partie du Kakebo est très intéressante, et ce pour plusieurs raisons : vous avez une page consacrée aux numéros utiles, numéros de contrats pour électricité, assurances, etc., et la possibilité de remplir le budget annuel. Vous pourrez également suivre votre poids et inscrire vos projets, comme achats et voyages.

Vous pourrez trouver le Kakebo introduit par Dominique Loreau chez Cultura, Fnac ou toute bonne librairie.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*